Poissons violents – Stéphane BERTAUD (2013)

jeudi, mars 13th, 2014 par sad1aya

poissons violents

Ah, le grand bleu, la tranquillité d’un silence infini… Les espèces sous-marines extraordinaires qui évoluent dans des récifs époustouflants, d’une beauté sans nom… DÉTROMPEZ-VOUS! Oubliez tout ce que vous imaginiez naïvement, on nous a menti! Stéphane Bertaud nous avoue enfin la vérité, les Poissons sont violents! J’en veux pour preuve le vindicatif et hargneux André, poisson bas du front qui se révolte contre la pêche intensive des humains et harangue la foule avec un discours sonnant le début de la révolution aquatique. Son but: chercher des volontaires afin d’envahir les humains et de les réduire en esclavage! Aucun des poiscailles présents n’a l’air d’être très vivace et, manque de bol, Thierry, qui passait par là pensant être au défilé des sirènes à poil, se fait harponner pour cette mission suicide. Difficile de ne pas se faire remarquer en public quand on a la nageoire bloquée en l’air après un accident d’ouvre-boîtes… Le troisième larron, pas plus volontaire que Thierry, est Jean-Michel, le frère d’André et manifestement le génie de la famille, puisqu’il est l’heureux inventeur de la Turbo Poisson, véhicule qui marche à l’eau… et que va utiliser le commando d’idiots. Direction La Réunion, île suffisamment petite pour débuter l’invasion! Quant aux humains, ils vont en rencontrer, et ceux-ci ne sont pas prêts de les oublier…

pv

Ronan Lancelot, que certains connaissent mieux comme étant l’ex-rédac-chef de Fluide Glacial entre 2000 et 2003, avait pour projet de réaliser l’album Gang de Poissons avec Stéphane Bertaud, autre transfuge du Cri du Margouillat (magazine BD de l’île de La Réunion, qui a cessé de paraître il y a plus de dix ans, mais qui est réapparu en version web). C’était il y a six ans, et leur vedette, Georges Labulle, a laissé sa place à André, poisson violent tout aussi autoritaire et crétin. Entre-temps, Stéphane Bertaud s’est attelé seul à la réalisation de cet album, édité par la maison d’édition Des Bulles dans l’Océan, et le résultat est haut en couleurs! Ce premier tome, Objectif Réunion, est une belle réussite, tant par la qualité d’édition que par l’humour omniprésent. Références insulaires, scénario sans prise de tête, délire cartoonesque d’une guérilla à trois, le plaisir est au rendez-vous! On passe un bon moment en compagnie de ce trio au cerveau de bulot, rien que la rencontre du PACR vaut le déplacement! Qu’est-ce donc que le PACR? Je vous laisse le plaisir de la découverte…

 Attention toutefois si vous croisez André, il manie très bien le bâton.

Sadaya

Publicités

3 commentaires sur “Poissons violents – Stéphane BERTAUD (2013)

  1. Keith Michards dit :

    Super, on retrouve les copains et les copines !
    Longue vie à la cabane !!!

  2. mapeiteboiteamusiques dit :

    Ca m’a l’air bien barré ton truc!!! hé hé hé…

  3. made974 dit :

    Hahahaha un bon coup d’bâton d’André !!!

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :