TANGERINE DREAM – Rubycon – 1975

jeudi, mars 13th, 2014 par Toorsch

Tangerine-Dream-Rubycon-501347

Voyage halluciné au bord du vide. Noir sidéral et visions du futur. La musique de Tangerine Dream est méditative, mais celle distillée sur Rubycon possède en plus une touche magique, presque chamanique. L’album se divise en deux mouvements d’environ dix-sept minutes, « Rubycon Part I » et « Rubycon Part II ». Le tout formant une longue odyssée en terre inconnue incroyablement cohérente. L’épopée débute dans les ténèbres des fonds marins avec ces dialogues de dauphins magnétiques flirtant avec d’étranges créatures dans un abyssal monde souterrain. Mais peu à peu les choses dérivent, la machine se met en route, le vaisseau est prêt. Les drones créés par les VCS 3 et APR 2600 semblent servir de moteurs à ce navire Enterprise de la psyché qu’est Rubycon. Élévation, lévitation, départ vers l’intersidéral, l’espace semble s’offrir au voyageur immobile. Pris dans un tourbillon électronique sans fin, les visions SF se multiplient. Des planètes rondes et petites comme des billes, lointaines, que jamais nous n’explorerons, perdues dans la nuit du vide galactique. Nous avons quitté un enfer pour un autre encore plus vaste.

Deuxième partie et retour au point zéro. « Rubycon part II » n’est qu’hostilité frontale. Enfermé dans une prison de verre, le voyageur immobile est pris à son propre piège. Tout cette affaire tourne mal, l’atmosphère se refroidit encore avant de devenir glaciale. Et puis il y a ces lamentations qui ne cessent de s’amplifier, comme une rumeur atroce. Le calvaire des machines, le bruit sourd des robots. Déjà au loin résonne le drone du VCS3, le son du moteur-ami annonce la fin de cette mauvaise passe. Il est temps pour l’aventurier immobile de rentrer chez lui dans un voyage retour chargé de tristesse et de déception, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Les fonds marins paraissent soudain si chauds, tel un cocon nourrissant et indispensable.

Rubycon offre des visions à la fois terribles et belles à celui qui sait écouter, une sorte de préambule vaporeux aux musiques de John Carpenter. Le VCS3 et l’APR 2600 sont pour beaucoup dans l’ambiance du disque, leurs modulations hypnotiques ont également façonné le son des albums Dark Side Of The Moon et Wish You Were Here de Pink Floyd. Même si parfois le germanique Rubycon est assez proche de ses cousins britanniques, il est bien plus extrême. Pas l’ombre d’une chanson, aucun format, sans concessions.

LE BONUS: THE VIRGIN YEARS 1974 – 1978

tangerine 1974 78

La musique de Tangerine Dream se passe de dialectes construits puisqu’elle en crée de nouveaux. Des langages inconnus et cosmiques glanés aux fils de multiples voyages intergalactiques ou immobiles. Le présent coffret regroupe ni plus ni moins que le zénith discographique de ces autres pionniers teutons de la musique électronique, à savoir Phaedra (1974), Rubycon (1975), Ricochet (1975), Stratosfear (1976), Cyclone (1978) ainsi que divers bonus toujours plaisants. Uniquement de la belle musique de science-fiction qui vous fera l’imagination fertile et la rêverie facile… A partir de Cyclone, les compositions plus structurées et le chant de Steve Joliffe tendent vers plus de rationalité, mais la machine Tangerine Dream ne touche pas terre pour autant, tout au plus elle se place en orbite terrestre. Abandonnez-vous, lâchez-vous et poussez la porte du système stellaire…

Lon SoH, chagh SoH ‘ej yuv lojmIt Hovtay’

Toorsch’

Publicités

3 commentaires sur “TANGERINE DREAM – Rubycon – 1975

  1. Jimmy Jimi dit :

    J’ai l’impression d’être le tout premier commentateur, j’espère te porter chance!
    Longue vie dans cette nouvelle aventure.

  2. Toorsch dit :

    J’ai confiance… il faut^^ ThanXXX

  3. Chris dit :

    Oh j’ai le Rubycon en vinyl à la maison mais jamais écouté…pourtant j’avais trouvé Tangerine Dream pas mal quand je les avais découverts….
    Et…ouf je te retrouve là!! 😉

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :