GIORGIO MORODER – From Here To Eternity – 1977

dimanche, mars 30th, 2014 par Toorsch

Giorgio

Avec From Here To Eternity paru en juin 1977, Giorgio Moroder atteint le paroxysme de sa formule disco-electro. Élaborée uniquement avec des synthétiseurs (forcément vintage aujourd’hui, les synthés pas le procédé), cet album est extrême, et sans le talent de Moroder, il n’aurait sans doute pas passé l’épreuve du temps. Car à l’heure actuelle cette oeuvre monolithique fait office (avec d’autres) de table de loi, de pierre angulaire de la musique électronique. Une bible que la French Touch des 90’s n’aura pas oubliée de consulter.

Départ vers la nuit futuriste avec le morceau-titre, un léger parfum de Trans Europa Express de Kraftwerk plane, la rigueur en moins, l’amusement en plus. Première partie d’un medley nocturne occupant l’entière face A (du vinyle), « From Here To Eternity », c’est la danse de la machine, la parade amoureuse des humanoïdes; un disco mécanique presque hypnotique. Drôle de ville, « Lost Angeles » inquiète malgré le disco, tout cela demeure dansant mais le fond est sale. « Utopia » replace la machine au centre de l’affaire; cette musique électronique à l’ancienne jouit d’une aura rétro-futuriste délicieuse, de la science-fiction musicale un peu cheap mais envoûtante. La seconde face (toujours au format vinyle) tend nettement vers un disco plus classique, avec ses mélodies immédiates et ses paroles faciles. « I’m Left, You’re Right, She’s Gone », l’intégralité du premier album Daft Punk est dans ce morceau, avec vingt ans d’avance. Les voix vocodorisées, le rythme lent et répétitif, absolument tout est ici, en l’état. Seules quelques volutes vocales féminines purement disco viennent troubler l’intemporalité, telle une datation au carbone 14. Pour finir, le moustachu nous sert un tube facile à la mélodie un brin ridicule, « Too Hard To Handle », de la musique de danse certes efficace, mais tout de même très basique et pour le coup, franchement datée. Cette légère queue de poisson finale n’enlève cependant rien à la superbe de l’album.

Lien Spotify

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :