Archives de mars, 2014

Frank Black & The Catholics – Show Me Your Tears – 2003

samedi, mars 22nd, 2014 par Toorsch

00 frank black 1

Show Me Your Tears est le dernier album en date de Frank Black avec les Catholics. Sans eux les choses ne seront plus jamais les mêmes, et le gros Black Francis aura tout le loisir de se disperser durant la décennie suivante. Entre son groupe marital totalement dénué d’intérêt et le retour discographique complètement raté des Pixies, il y de quoi noircir quelques pages du cahier des doléances… Mais évitons les sujets qui fâchent et revenons à Show Me Your Tears, un compagnon de route tout ce qu’il y a de plus digne. Lire la suite »

Publicités

Sugar & Tiger – Télévisage – 2014

mercredi, mars 19th, 2014 par Toorsch

Sugar & Tiger Album - web

Si j’aime mon café bien noir et sans sucre, je préfère mon punk avec quelques cuillères de pop dedans. Coup de bol, c’est justement ce que propose Sugar & Tiger, le nouveau projet familial de l’hyperactif Didier Wampas. Cette P.M.E du rock composée de Florence Vicha alias Sugar; de Didier Wampas alias Tiger, de Jean-Mi, le bassiste des Wampas, mais aussi de Diego et Arnold, les fils de Didier, délivre un punk gavé de mélodies pop et candides absolument irrésistible.

Lire la suite »

THE MARKETTS – The Batman Theme – 1966

mercredi, mars 19th, 2014 par Toorsch

marketts batman

Partant du générique de la série télévisée d’époque composé par Neal Hefti, les gentils pop surfer des Marketts ont concocté un bien joli album de surf-rock puisant sa thématique dans l’univers du chevalier noir. Plusieurs protagonistes ont ainsi eu droit à leurs morceaux dédiés. Que ce soit Robin, le célèbre acolyte de l’homme chauve-souris, ou bien la ribambelles de vilains présents au générique, personne ne fut lésé. De quoi rétablir la paix et l’ordre à Gotham City.

Lire la suite »

GIORGIO MORODER – Knights In White Satin – 1976

mardi, mars 18th, 2014 par Toorsch

Giorgio, ce génie de la musique électronique, le roi du disco classe, l’homme sans qui Daft Punk et consort ne seraient pas. Il suffit d’entendre l’hommage rendu par nos compatriotes casqués sur leur récent Best-seller Get Lucky, pour mieux saisir tout l’impact qu’a eu le type sur le vaste monde de la musique fabriquée avec des machines. Moroder est un touche à tout, dans les années 80 il ira jusqu’à créer sa propre supercar avec l’aide de Claudio Zampolli. Cela donnera la Cizeta, une sorte de Lamborghini Diablo en plus étrange, propulsée par un gros V16. Elle n’entrera malheureusement jamais en production, mais vous pouvez la piloter dans les derniers épisodes de la saga Gran Turismo!

Lire la suite »

George A. Romero : Night, Dawn and Day

lundi, mars 17th, 2014 par Toorsch

george_romero_01

C’est en octobre 1968 que débarque sur les écrans américains Night Of The Living Dead, un film novateur qui marque la naissance d’une créature originale et moderne, le mort-vivant. Ce mangeur de chair deviendra avec le temps LA star des monstres. Le zombie libéré par Romero est très différent de son ancêtre vaudou, il n’est ni à la botte d’un sorcier, ni esclave, sinon celui de sa propre situation, un peu comme n’importe quel être humain en somme. Chez Romero, le mort-vivant est un prétexte, il offre au spectateur la possibilité d’assister à une brillante analyse du comportement humain face au cataclysme. Le plus souvent, le danger vient des survivants eux-même et non des morts. Un zombie prétexte facilement interchangeable, remplacez-le par n’importe quelle autre créature ou même une catastrophe naturelle et le résultat sera le même… Le cinéma de genre contient dans ses rangs un nombre incalculable de nanars et le sous-genre zombie encore plus. Souvent le film de morts-vivants raté place justement la créature au centre de son histoire et non l’humain, ce qui est une erreur. Faire un (bon) film de zombie n’est pas une chose aisée, cela implique une écriture acérée des personnages. La déferlante actuelle montre que ce point crucial est souvent négligé, mais les effets spéciaux spectaculaires détournent le spectateur lambda des failles scénaristiques et autres incohérences assez grossières. Plastiquement, les films de Romero ont forcément vieilli, leurs budgets souvent ridicules ne permettaient pas de grands effets visuels, bien que ces derniers soient toujours malins et efficaces, mais du strict point de vue de l’écriture ils sont simplement parfaits.

Lire la suite »

THE WARLOCKS – Skull Worship – 2013

lundi, mars 17th, 2014 par Toorsch

the warlocks skull

Fin de cinq longues années d’un silence pesant, les sorciers psychédéliques sont enfin de retour… Après un début de carrière plutôt prometteur (Ah Phoenix, ce putain d’album rétro-psyché de folie…), les Warlocks avaient explosé en plein vol avant de se métamorphoser (à la suite d’une drastique perte de personnel), en un diamant noir distillant un rock psychédélique obscur totalement dénué du moindre espoir. Skull Worship vient donc, d’après les dires de son créateur, clore la trilogie entamée en 2007 avec le sublime Heavy Deavy Skull Lover. Lire la suite »

Bien connaitre son ennemi: Le Zombie

lundi, mars 17th, 2014 par Toorsch

Trop Tard! Les assaillants sont à votre porte, le virus Z s’est propagé si vite. En un rien de temps le monde civilisé tel que nous le connaissions s’est révélé être un joli feu de paille. Les mangeurs de chair, les rôdeurs, les morts-vivants, appelez-les comme vous le voulez, sont maintenant dans votre maison. Ils sont certes lents, mais déterminés, et vous allez finir dévoré, c’est inéluctable. Vous êtes mort! Et savez-vous pourquoi? Car vous ne connaissiez pas votre ennemi!

Voici une petite sélection de trois ouvrages zombiesques qui, si elle ne garantira pas votre survie, vous fournira au moins les clés nécessaires pour ne pas mourir tout de suite.

Lire la suite »

THE CONJURING – James Wan – 2013

dimanche, mars 16th, 2014 par Toorsch

the_conjuring_movie-wide

Grain pelliculaire typique des années 70 (époque durant laquelle se déroulent les événements du film), photographie superbe, angles de caméra et plans séquences absolument fous, The Conjuring de James Wan est déjà plastiquement fort plaisant. Faut bien dire que l’homme n’en est pas à son coup d’essai; à seulement 36 ans, il possède une filmographie à faire pâlir les plus endurcis (Saw 1Dead SilenceInsidious… bref, du lourd). Si son précédent long-métrage, Insidious, explorait déjà le t Lire la suite »

DISCO DEMANDS – A Collection Of Rare 1970’s Dance Music

samedi, mars 15th, 2014 par Toorsch

disco demands

Sexuelle, moite et démente, la musique proposée dans ce copieux coffret 5 cds édité par Al Kent est d’une qualité absolument sidérante. Teintée de funk et de psychédélisme fou, la programmation composant Disco Demands sonne comme une longue bande-originale de film érotique vintage, en cela, son incroyable pochette ne ment pas. Ambiance garantie.

Lire la suite »

Le Rat blanc – Christopher Priest – 1976

samedi, mars 15th, 2014 par Pierre Sachet

3513

Mémoire d’un lâche façon puzzle

Trouvé par hasard en occas’ chez un petit libraire de Clermont, ce livre ne doit son achat qu’à sa couverture très 70’s et à son prix. Comme quoi de temps en temps c’est vrai, le hasard fait bien les choses.

Sous couvert d’un thème assez bateau mais a priori déjà bien vendeur à l’époque, à savoir une invasion africaine sur les côtes anglaises, Christopher Priest nous dépeint le parcours de survie d’un type lambda à travers une Angleterre ravagée par une guerre civile. Lire la suite »

%d blogueurs aiment cette page :