UNCLE ACID & THE DEADBEATS – Mind Control – 2013

mardi, avril 1st, 2014 par Toorsch

uncle-acid-mind-control

Mind Control est le troisième L.P de Uncle Acid, un quatuor barré de Cambrige qui donne dans le Psychedelic Doom. Le membres du groupe se posent en dignes héritiers de Black Sabbath et de la scène psyché des glorieuses 60’s. Les références occultes si chères à Ozzy et sa bande font bien entendue partie intégrante de l’aventure… Alors que la précédente livraison de Uncle Acid baignait uniquement dans une esthétique stoner-psyché-occulte, Mind Control s’ouvre vers plus de pop dans sa seconde moitié d’une beauté inquiétante. Il semblerait que la formation ait déjà atteint une certaine forme de maturité. Le fait que Mind Control soit un concept-album abonde également en ce sens. Pour vous la faire courte, le disque nous conte l’histoire d’un gourou descendant de sa montagne afin de laver les cerveaux de ses disciples à grand renfort d’acide lysergique. Rien que ça!

Riff plombé et rythmique lourde ralentie à l’extrême. D’entrée de jeu le groupe efface toute lumière, « Mt. Abraxas » semble tout droit émaner d’une messe noire électrique. La voix inquiétante du chanteur se noie dans le mix au point de devenir quasi subliminale. « Mind Crawler », est plus rapide, mais sa variation chromatique est uniquement composée de nuances de noir, l’ombre du sabbat noir plane, et elle vole bas. « Poison Apple » creuse le même sillon tout en étant plus morbide encore, le coup classique de la pomme viciée fonctionne toujours à merveille. Plus loin, « Death Valley Blues » délaisse enfin l’oppressante lourdeur pour partir vers des cieux plus psychédéliques, mais pas moins désespérés. Par bien des aspects ce morceau renvoie au « Blue Jay Way » des Beatles. Chamanique, hypnotique et méditatif, « Follow The Leader » est le genre de titre qui fait planer très haut sans la moindre substance. C’est une sorte d’étrange rencontre entre un calumet Indien et du stoner rock. Climax électrique et démoniaque, « Devil’s Work » clôt l’affaire en un occulte plaidoyer d’une beauté sombre et saisissante.

Mind Control est sans aucun doute le plus abouti des albums du groupe, et pourtant Blood Lust avait mis la barre très haut. En trois années et autant d’albums, Uncle Acid & The Deadbeats n’a fait que progresser. Brillant.

Lien Spotify

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :