RY COODER – Get Rhythm – 1987

jeudi, avril 10th, 2014 par Toorsch

ry cooder get rythm

Ry Cooder, le plus glissant des guitaristes, est sauvage sur cet album, il a la slide véloce et chargée d’électricité. D’entrée, il nous sert une relecture bouillante du « Get Rhythm » de Johnny Cash. Très loin de la country-rock aiguisée comme une lame de rasoir des origines, la version de Ryland se drape d’oripeaux tex-mex et s’électrifie intensément. De quoi désorienter quelque peu les amateurs de l’homme en noir. Jim Keltner laisse causer ses fûts sur le diabolique « Low-commotion », l’un de ces blues des croisements viscéral jusqu’à la moelle. La guitare slide du maître de cérémonie n’a quant à elle jamais été aussi tranchante. Folk étrange et pluri-culturel, « Going Back Yo Okinawa » prouve que non seulement Ry Cooder est un brillant interprète, mais également un auteur respectable, ses récentes livraisons abondent d’ailleurs dans ce sens. « 13 Question Method » transporte Chuck Berry dans le vieux sud poussiéreux, histoire de le confronter au fantôme de Robert Johnson; l’ombre du malin plane sévèrement sur ce morceau. Amérique du sud toujours, avec « Women Will Rules The World », splendide ballade-voyage vers les pays chauds; prémisse aussi de ce que deviendra plus tard le Buena Vista Social Club. Impossible au premier abord de reconnaître le fameux « All Shooked Up » d’Elvis Presley, tant celui-ci a muté, son rockabilly endiablé fait place à un blues primaire lourd comme le plomb, très ZZ topien. Dans sa constante recherche de la beauté, Ry Cooder nous a souvent offert d’éblouissantes ballades, et « Across The Borderline » ne fait pas exception. Ce morceau engagé traite de la difficile migration du misérable sud vers la toute puissante Amérique du nord; une cause qu’a toujours épousé le chanteur. Histoire de clore en beauté, Mr Cooder nous envoie un dernier bourre-pif électrocuté en forme de gospel cradingue avec l’ultra puissant « Let’s Have A Ball ». De quoi calmer même les plus vaillants.

Si Get Rythm est sans conteste l’album le plus musclé du guitariste/chanteur, c’est également sa dernière oeuvre en solo avant longtemps. Il faudra attendre dix-huit longues années avant de voir enfin Ry Cooder revenir en son seul nom, mais tout de même bien accompagné, avec le splendide Chavez Ravine.

Lien Spotify

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

2 commentaires sur “RY COODER – Get Rhythm – 1987

  1. Jimmy Jimmi dit :

    Je l’ai réécouté grâce à toi et n’ai pas été déçu une seconde.

    • toorsch dit :

      Heureux…

      Ce n’est certes pas son meilleur (la prod est assez marquée encore qui nettement moins que la plupart des disques de la même époque), mais il est très bon et puis cette électricité…

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :