JOHNNY CASH & WILLIE NELSON – VH1 Storytellers – 1998

vendredi, avril 11th, 2014 par Toorsch

story-tellers

Ce live-là est souvent oublié lorsque l’on parle de la grande période « American » de Johnny Cash, et pourtant, bien qu’issu de l’émission Storytellers de VH1, celui-ci est bel et bien produit par Rick Rubin pour American Recordings. Deux légendes sur scène, la moitié des Highwaymen, deux amis décontractés qui s’échangent leurs morceaux, qui en parlent beaucoup; en gros, deux potes qui jament tranquillement pour le plus grand bonheur des personnes présentes, et plus tard des auditeurs de l’album. C’est un concert intimiste, juste deux voix et autant de guitares, de la musique vivante, de la musique qui respire, de la musique vraie. Très loin de l’artificialité du studio ou du Barnum que devient parfois un show rock. Ici tout n’est que pure émotion et ressenti.

Hello, I’m Johnny Cash… And I’m Willie Nelson, rien que ça, fichtre, il y a de quoi être intimidé. Le concert débute ensuite avec le classique « Ghost Riders In The Sky », interprété en un duo à la fois vocal et musical. Cash pose sa voix grave et sa guitare rythmique si reconnaissable tandis que Willie chante divinement tout en nous offrant des solos de guitare très jazz, magnifique. Et que dire de « Worried Man », qui n’a jamais sonné de manière aussi intense? C’est à la fois triste et beau, et les zébrures reggae que nous balance Willie Nelson à la six cordes ne sont pas étrangères à cette sensation de bien être. Les deux légendes enchaînent ensuite avec des titres du même acabit, parfois à deux voix, parfois en solitaire, mais la fusion demeure totale. « Night Life », « Flesh And Blood » ou « Don’t Take Your Guns To Town », rien que du bourbon single malt. En fin de concert Willie, le vieil outlaw, nous offre une bouleversante interprétation de « Always On My Mind », surpassant en émotion toutes les versions existantes de ce monument. Puis  Johnny Cash entonne « Folsom Prison Blues », sans doute son morceau le plus emblématique. Willie prend les solos façon Django, tandis que l’homme en noir s’éclate comme rarement. Very Good Mood. Les deux compères terminent le show avec un « On The Road Again » tronqué en guise de générique de fin. Un morceau qui résume plutôt bien l’ambiance si particulière de ce concert haut de gamme.

Lien Spotify

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

2 commentaires sur “JOHNNY CASH & WILLIE NELSON – VH1 Storytellers – 1998

  1. Jimmy Jimmi dit :

    Pour un cousinage :
    Cinq classics albums de Willie :
    http://itsonlyrockandroll.info/?p=30998
    Et le nouveau Carlene Carter :
    http://exystence.net/blog/2014/04/09/carlene-carter-carter-girl-2014/
    Pour ceux qui voudraient écouter avant d’acheter!

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :