La voix de Roy

mardi, avril 29th, 2014 par Toorsch

Roy+Orbison+royorbison2

Sha, laa, laaa, dooby waah, Bum Bum Bum, Yip Yip, Vum.

La question est la suivante. « Comment est-ce possible que de stupides onomatopées puissent se transformer en mélodie céleste d’une si pure beauté? » La réponse éclate et tout devient clair lorsque Roy Orbison se met à chanter « Blue Angel » avec cette voix venue d’ailleurs. Une voix simplement incroyable, l’une des plus belles de l’histoire du Rock’N’Roll. Roy appartient à un autre temps, pas si ancien, mais lointain. Il débuta sa carrière chez Sun Records sur les conseils de Johnny Cash, un pote, à la grande époque des pionniers. Il fut d’ailleurs le plus jeune artiste embarqué dans la célèbre écurie de Sam Phillips. Mais Roy n’avait rien d’une furie rockabilly avec sa gueule quelconque et ses épaisses lunettes à double foyer, pas vraiment un sex-symbol à la Elvis.

Rapidement, Orbison quittera Sun pour Monument chez qui il fera la rencontre de Fred Foster, l’homme qui deviendra son producteur attitré. Entre 1960 et 1965, ils réaliseront ensemble une série d’albums et de singles tous plus géniaux les uns que les autres. Les deux artistes sont sur la même longueur d’onde et Roy ne pourrait rêver meilleur acolyte musical. Pléthore de tubes à l’orchestration flamboyante s’échapperont des ces sessions haut de gamme. « Only The Lonely », « Crying », « In Dreams » ou encore « Pretty Woman » pour ne citer que les plus mythiques. Et chose pas si banale pour l’époque, c’est Roy Orbison lui-même, souvent accompagné de Joe Melson, qui composa la grande majorité des morceaux, avec une nette préférence pour la ballade qui tue, évidement.

Ce qui frappe à l’écoute des enregistrements de la période Monument, c’est non seulement la qualité sonore absolument démentielle (rappelons que nous sommes aux débuts des sixties), mais également la richesse renversante des arrangements. Avec leurs cordes travaillées et tout un tas d’autres coquetteries, ces petites vignettes de 2 minutes 30 tiennent finalement autant du Rock’N’Roll que de la musique classique. Un peu comme si vous vous rendiez à l’opéra pour y écouter le récital d’un chanteur de rock.

Par la suite les choses se corseront quelque peu avec des albums pas tout à fait indispensables, les années 70 seront bien difficiles pour Roy. Has-been, chassé des charts, le chanteur restera tout de même prolifique durant cette longue traversée du désert, malgré des disques loin d’être à la hauteur. Peu inspirés et moins bien produits, ceux-ci méritent tout de même que l’on s’y attarde, ne serait-ce que pour entendre encore la voix d’or du Big O, qui elle, est toujours au top. Au printemps 1988 Roy Orbison intégrera le supergroupe The Traveling Wilburys, le temps d’un album vraiment très bon et pas prise de tête en compagnie de Bob Dylan, Tom Petty, George Harrison et Jeff Lynne. Revigoré par cette aventure improvisée, le chanteur entrera à nouveau en studio la même année pour enregistrer ce qui s’avérera être son ultime album, Mystery Girl. Un disque sublime, peut-être son plus touchant, incluant « She’s A Mystery To Me » écrite par Bono et Edge de U2, un joyau à la beauté surnaturelle. Mystery Girl paraîtra le 7 février 1989 à titre posthume, Roy Orbison ayant quitté ce monde le 6 décembre de l’année précédente à l’âge de 52 ans. Bien trop tôt…

La musique de Roy Orbison est une uchronie magnifique, bloquée quelque part dans le temps et l’espace, elle ne se capte pas avec les récepteurs modernes. Elle flotte dans l’atmosphère tel un songe, elle est devenue le rêve si cher à son auteur. Elle est comme les sons vaporeux du sommeil qui meurent au réveil. Écouter le Big O chanter « In Dreams » c’est refuser de prendre part à la réalité.

Sha, laa, laaa, dooby waah, Bum Bum Bum, Yip Yip, Vum.

Lien Deezer (Best Of)

Lien Deezer (Mystery Girl)

Toorsch’

Publicités

2 commentaires sur “La voix de Roy

  1. Jimmy Jimmi dit :

    D’accord sur toute la ligne.

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :