Shock Suspenstories, tome1

dimanche, juin 22nd, 2014 par Toorsch

shock-suspenstories-ec-comics-akileos-321x400

EC Comics (pour Entertainment Comics), c’est cette fameuse maison d’édition, fondée par Max Gaines, qui publia durant les années 50 plusieurs comics de genre tels que Tales From The Crypt ou encore Weird Science. Des périodiques qui marqueront durablement la culture populaire américaine, mais pas uniquement. La recette était diablement efficace, chaque parution contenait quatre épisodes d’environ huit planches se terminant presque systématiquement sur un twist marquant. En tout juste cinq ans, EC Comics développa une oeuvre hallucinante en forme d’électrochoc dont l’influence est encore palpable aujourd’hui.

Depuis quelques années maintenant, l’éditeur Akileos a entrepris de rééditer l’intégralité du catalogue EC aux travers de sublimes et volumineux ouvrages (chaque tome contenant six à sept magazines d’époque). Si l’objet est beau (couverture rigide du plus bel effet, papiers mat de qualité et reliure robuste), le contenu lui est étourdissant d’inventivité et de modernité (rappelons que nous sommes dans les années 50), et dans ce domaine, Shock Suspenstories ne fait pas exception. Ce magazine secondaire du catalogue EC fut mis en chantier pour combler la demande toujours plus forte du public. Shock Suspenstories est donc une anthologie bâtarde puisque qu’elle combine les différents genres alors réservés aux magazines dédiés. A savoir de l’horreur, du polar, de la science-fiction mais aussi, et ça c’est nouveau, des histoires consacrées aux phénomènes sociaux (racisme, corruption, drogues ou viol), ces dernières sont d’ailleurs les plus percutantes du lot. Avec ces fameuses histoires « Shock », les auteurs n’hésitaient pas à pointer du doigt les cancers (toujours tristement valables) de la société américaine d’alors. Sachant que les parutions EC visaient un lectorat plutôt jeune (enfants et adolescents), de tels choix éditoriaux étaient à la fois audacieux et d’utilité publique. Bien sûr, la censure frappa vite et fort, provoquant la mort de EC Comics. Mais ça, c’est une autre histoire.

De part son intelligence, ses histoires bien ficelées (pour la plupart) et son travail de fond sur les mentalités, Shock Suspenstories, peut-être plus encore que ses magazines cousins, est un indispensable pour tous les amateurs du genre. Comme à l’accoutumée, l’éditeur Akileos livre une copie quasiment parfaite, avec toujours ce noir et blanc qui rend parfaitement justice au travail fabuleux des illustrateurs. Certes, avec un prix de 26 euros, l’objet est plutôt cher, mais c’est le prix de la qualité.

Toorsch’

Publicités

2 commentaires sur “Shock Suspenstories, tome1

  1. psachet dit :

    J’ai lu la première histoire (purement policière), bien bien cool! Ça devait être limite choquant (d’ou le titre …) à l’époque, surtout pour de jeunes puceaux, dont je ne fait bien sûr pas partie, car je suis vieux.
    Et tu me motives a lire le reste. Par contre c’est pas joli-joli de regarder le prix de ses cadeaux !

    • toorsch dit :

      Tu es vieux puceau voilà tout. En même temps ce n’est pas secret comme prix… d’autant que l’on a abordé le sujet avec les éditions Akileos et Delirium…

      Mais tu verras que les histoires shock sont parfois démentielles.

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :