LE CINÉMA DE TONTON TOORSCH’: Halloween Special

dimanche, octobre 19th, 2014 par Toorsch

Twilight c'est de la merde!

Bonjour les enfants (Hello Kiddies), pour ce premier numéro du Cinéma de tonton Toorsch’, je vous propose une petite sélection de films d’épouvante et d’horreur afin de fêter dignement Halloween, ainsi que les caries à venir. Vous aimez ça les goules, les monstres et les corps décapités, n’est-ce pas les enfants? Non, ne fuyez pas, sales gosses!!! Merde, il n’y en a qu’un qui est resté…

A tout saigneur, tout honneur; commençons par le zombie, ce délicieux cadavre en putréfaction avide de chair fraîche. Le papa du zombie moderne se nomme George A. RomeroPourquoi « A », Tonton? J’en sais rien, bouffe tes bonbons et ferme ta gueule! Bref, le papa des zombies modernes se nomme George « A ». Romero. Avant cela, le zombie était une créature issue du folklore vaudou, bien souvent, un triste sire esclave d’un vilain sorcier. Mais en 1968 tout changea avec La nuit des morts-vivants, qui démocratisa le zombie mangeur de chair qui attaque en meute.

romero 2

Voici ma petite sélection: Zombie de George A. Romero, 1978. Si tu veux un film de morts-vivants pas con et jouissant d’un sous-texte éminemment politique, ce long-métrage est fait pour toi. Bien sûr petit, de par son budget limité et son âge avancé, les effets spéciaux de Zombie ont plutôt mal vieillis, mais la tension demeure palpable. Par contre, si tu ne te sens pas l’étoffe d’un analyste politique, tu peux toujours te rabattre sur son remake de 2004, réalisé par Zack SnyderL’armée des morts, moins cérébral mais plus fun. C’est bien pour toi ça, quand c’est pas trop cérébral, espèce de petit merdeux!!!!

Sinon, il y a toujours Le retour des morts-vivants réalisé par Dan O’Bannon et datant de 1985. Une version punk et bavarde du mythe du mort-vivant, jouissant d’une bande son d’enfer. Cette vraie/fausse suite opportuniste à la Nuit des morts-vivants est une bonne grosse série B typique des 80’s. Mais n’oublions pas sa séquelle, Le retour des morts-vivants 2, moins bonne mais toujours plaisante. Oui gamin, je te l’accorde, Le retour des morts-vivants 2 ça sonne con comme titre. Et pourquoi pas le retour des morts-vivants 3, 4 et 5 tant qu’on y est? Figure toi qu’ils l’ont fait gamin, ils l’ont fait ces tarés! Lenine relève-toi! Ils sont devenus fous. Qu’est ce que tu racontes tonton? Hein? non rien laisse tomber, un peu de nostalgie, rien de plus…

Et si je préfère les vampires? Ah, t’aimes ça les vampires? Robert Pattinson, Taylor Lautner, rhhhaa tu m’énerves! Et puis tiens, j’ai tellement de mépris pour ces deux cons que je ne vais pas mettre leurs noms en gras. Ça leur fera la bite! Mais tonton, Taylor Lautner c’est un loup-garou! Répète avec moi, très doucement: j’en-ai-rien-à-carrer…

nosferatu16

Voici ma petite sélection: Nosferatu de F.W. Murnau, 1922. C’est muet, surréaliste et ça fout vraiment les jetons. Et puis, il y a cette rumeur comme quoi, Max Schreck l’acteur qui incarnait Nosferatu était un véritable vampire. Frissons garantis.

Sinon, tu peux toujours te rabattre sur 30 Jours de Nuit réalisé par David Slade et datant de 2007. Un film oppressant dans lequel les vampires se conduisent comme des prédateurs qui ont bien la dalle. Pas de glamour à deux balles, que du saignant! En plus, tu n’auras pas a te farcir les dessins pourris du comics de base. Alors satisfait petit? Bof. Et ben, tu feras avec!

Et si je préfère les loups-garous? Non mais tu vas vraiment me faire chier jusqu’au bout, toi! Sache gamin, que le lycanthrope, t’as qu’à ouvrir un dico si tu sais pas ce que ça veut dire, n’est pas franchement le mythe le plus gâté du 7ème art. Mais j’ai quand même deux excellents films dans ma besace. C’est pas beau ça?!

An_American_Werewolf_in_London_by_smalltownhero

Voici ma petite sélection: Hurlements de Joe Dante, 1981. Un film de loup-garou ultra référencé et moderne (pour l’époque) jouissant d’une ambiance flippante. Peut-être le long-métrage le plus horrifique de son réalisateur, qui par la suite réalisera les deux opus de la saga Gremlins, avec le succès que l’on connait.

Et puis Le Loup-garou de Londres de John Landis, datant lui aussi de 1981. Alors là gamin, tu as en face de toi le meilleur film de loup-garou de l’histoire du cinéma! Est-ce que ça a un rapport avec Le loup-garou de ParisTu retires tout de suite ce que tu viens de dire, sinon je te découpe en morceaux et je te donne à manger à mes chats! Tout dans ce film est parfait, la tension toujours contrebalancée par une juste dose d’humour, la bande-son, tout est parfait je te dis! De plus, il y a la fameuse scène de la transformation qui est absolument dantesque! Cette phrase aurait eu plus d’impact si le film avait été réalisé par Joe Dante, monde de merde!

Et si je préfère les croques-mitaines? Tu préférerais pas un pain dans la gueule plutôt? Bon, allons-y pour les croques-mitaines, la belle affaire. Il y a pléthore, alors tu ne m’en voudras pas de choisir uniquement les plus dignes…

les-griffes-de-la-nuit-a-nightmare-on-elm-street-

Tout d’abord Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper, datant de 1974. Oublie toutes les suites et les remakes inutiles, cette première apparition du légendaire Leatherface est de loin la plus brillante. Le réalisateur a réussi à créer une ambiance malsaine qui colle à la péloche comme un chewing-gum sous une grolle. Du pur génie. Mais tonton, Leatherface c’est pas vraiment un croque-mitaine. Et si tu fermais ta gueule!

Ensuite, Les Griffes de la nuit de Wes Craven, datant de 1984. Là encore c’est la première apparition qui est la plus marquante. Dans cet opus originel, Freddy Krueger n’est pas encore le croque-mitaine cartoon qu’il deviendra par la suite. Non dénué d’humour, ce film demeure malgré tout une œuvre très noire. Rien à voir avec l’infâme bouse de 2010.

Michael-Myers-halloween-rob-zombie-3517331-1024-768

T’en veux encore? Halloween de John Carpenter, sorti en 1978. Plus une oeuvre de suspense qu’une véritable boucherie. Mais pour être tout à fait honnête avec toi petit, malgré le culte que je voues à son réalisateur, je trouve que ce film a beaucoup vieilli, surtout pour un connard de mioche comme toi. Quoi ? Passons. Donc je te conseille le remake de Rob Zombie, ainsi que sa suite, et enfin, tu connaîtras le grand frisson. Peut-être même que tu te feras dessus…

En dernier recours, tu peux toujours te faire la saga des Vendredi 13, mais ce sera long. Quoi?! C’est tout, tu t’es pas foulé sur ce coup-là! Ben regarde juste le sixième volet alors, il y a des musiques inédites d’Alice Cooper dedans. Au pire, mate-toi le remake, il est cool! C’est vrai, ça ? Quoi ? j’écoutais pas.

Un dernier petit conseil pour la route tonton? Tu vas me flinguer toi! C’est ça que tu veux, avoir ma peau, hein c’est ça que tu veux!!!!! Bon ben, allons-y pour un dernier conseil, mais un dernier hein? Après tu me libères! On verra! 

cabininthewoods

La cabane dans les bois réalisé par Drew Goddard, sorti en 2011. Pourquoi? Car ce film est un condensé de cinéma de genre, car son scénario relève de la folie pure, car ça fout la trouille, car c’est drôle, et enfin, car c’est LE film idéal pour Halloween. Tout simplement. J’ai entendu dire qu’il est nul ce film! Tu vas crever petit, tu vas crever…

Toorsch’

Publicités

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :