Archives de janvier, 2016

La Reprise dominicale #22

dimanche, janvier 31st, 2016 par Toorsch

bruce-springsteen-tom-morello-650

BRUCE SPRINGSTEEN & TOM MORELLO – The Ghost Of Tom Joad – 2014

Une reprise un peu particulière ce dimanche, car c’est l’artiste d’origine qui reprend sa propre chanson, près de vingt ans après l’avoir enregistrée pour la première fois.

« The Ghost Of Tom Joad », l’un des plus beaux storytelling de Springsteen, jamais aussi touchant et profond que lorsqu’il se fait porte-drapeau du peuple. Si le morceau d’origine paru sur l’album homonyme ne faisait pas tant parler la poudre, musicalement parlant, comme pour mieux faire passer son message profond, sa version 2.0 lâche la bride. Poussé dans ses derniers retranchements par l’ami Morello (voix et guitare), le Boss étire et explose sa chanson folk dans un déluge de guitares rugissantes quasi metal sans jamais perdre le fil. L’émotion demeure intacte.

Le fantôme de Tom Joad plane toujours, il a du plomb dans l’aile, il ne vole peut-être plus aussi haut, mais il porte désormais en lui la violence crue de notre époque.

Lien Deezer

Toorsch’

WIKIPIZZA #4: DEBBIE HARRY VS TED BUNDY

mardi, janvier 19th, 2016 par Toorsch

Debbie-Harry-I

Wikipizza, la chronique du savoir inutile à partager autour d’une pizza est de retour après un très long silence. Pour ce quatrième épisode (sans doute un peu plus court), je voulais vous proposer une petite histoire bien flippante et insolite. La « rencontre » entre Deborah Harry, chanteuse de Blondie, et Ted Bundy, tueur en série notoire.  Lire la suite »

La Reprise dominicale #21

dimanche, janvier 17th, 2016 par Toorsch

I-heard-it-through-the-grapevine

THE SLITS – I Heard It Trough The Grapevine – 1979

À l’origine une chanson écrite par Norman Whitfield et Barret Strong pour l’écurie Motown, « I Heard It Trough The Grapevine » sera popularisée par Marvin Gaye en 1968 et reprise un grand nombre de fois, notamment par Creedence Clearwater Revival.

The Slits est un des premiers groupes punk féminin, il a beaucoup œuvré pour l’émancipation des femmes sans pour autant se définir uniquement comme féministe. Un peu à la manière du Clash, il serait réducteur de limiter The Slits aux seules frontières étriquées du punk-rock, leur prisme est bien plus large, flirtant avec le reggae, l’avant-garde et même le jazz. Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est leur cover assez folle de « I Heard It Trough The Grapevine ». Disponible sur la réédition de Cut, le premier album du groupe, cette version entraîne la chanson vers d’autres horizons avec ses guitares acides, ses percussions sèches et ses chœurs vaudou. D’une redoutable modernité, la relecture des Slits traverse les âges sans que le temps ne lui fasse le moindre affront.

Lien Deezer

Toorsch’ 

DAVID BOWIE – Blackstar

lundi, janvier 11th, 2016 par Toorsch

Blackstar_album_cover

Ce disque je voulais l’acheter vendredi, le jour de sa publication. Un petit cadeau pour le week-end, après une semaine de travail en somme. Puis finalement à 16 heures en sortant du bureau, j’ai eu la flemme de passer chez Gibert. « Blackstar attendra lundi, j’ai une bouteille de rhum dans le frigo qui se languit de moi… » Blackstar a bien attendu lundi, mais pas Bowie. La nouvelle est tombée, Ziggy Stardust est mort. Du coup, je me suis senti bien triste et con en passant chez Gib’ après le taf’. Moi qui d’habitude traîne dans les rayons à la recherche de pépites, là, j’ai chopé mon exemplaire et suis sorti du magasin le plus vite possible. Le testament de Bowie entre mes mains hésitantes. Lire la suite »

2015, micro-autopsie d’une année de merde

mercredi, janvier 6th, 2016 par Toorsch

lemmy-730x332

Bon débarras! 2015 c’est plié et tant mieux. Cette année sinistre laisse derrière elle une persistante odeur d’étron bien fumeux. Le 7 janvier annonçait pourtant la couleur, celle du sang, et de ce strict point de vue, 2015 aura su rester constante. Mais nous ne sommes pas ici pour reparler encore des drames (trop d’usure et de colère), mais plutôt du grand show rock (au sens large) qui heureusement continue, coûte que coûte. Même si la faucheuse poursuit inlassablement son taf chez nos papys rockeurs, puisqu’en 2015 elle aura décroché le gros lot, la salope ayant eu Lemmy. Putain, même Lemmy l’immortel est mort, ça je ne veux pas le croire. La perte est immense, d’autres sont trépassés, mais épargnons-nous les longues listes morbides jamais assez complètes. Rest In Peace Everybody!

Lire la suite »

%d blogueurs aiment cette page :