SANTANA – IV – 2016

dimanche, avril 24th, 2016 par Toorsch

Santana-GATEFOLD-LP-1t

Il n’y avait plus grand chose à attendre de la part de Carlos Santana, et très franchement le coup de la reformation, ce n’était pas très rassurant sur le papier. Aussi mythique soit le groupe. Pour ceux qui auraient manqué un épisode, IV marque le grand retour de la formation Santana originelle (quasi) et comme son nom l’indique, il fait suite à l’album III, datant tout de même de 1971. On ne compte plus le nombre d’entreprises de ce genre se soldant par de cuisants échecs. Mais étonnement, alors que Carlos semblait se plaire dans son rôle de génie en perdition alignant des albums de duos toujours plus gênants, Santana le groupe fait mentir tous les pronostics avec ce nouvel effort studio réussi de bout en bout. Et cela malgré sa durée de 75 minutes, soit un double LP, en glorieux vinyle.

Déjà la pochette se montre rassurante, bariolée, surchargée mais aussi animale, comme à l’époque. Une fois le disque posé sur la platine, « Yambu » prend le relais, parfait morceau introductif, plein de percussions, d’orgue et de guitare funky. Une carte de visite qui semble nous dire: « Vous ne rêvez pas, Santana est de retour! » Déboule ensuite « Shake It », rouleau compresseur blues Tex-Mex gavé de percussions Afro-Cubaines. Carlos y joue gras, tel un jumeau caché de Billy Gibbons, tandis que Gregg Rolie maltraite son orgue Hammond. Si IV offre son lot de titres ensoleillés façon « Oye Como Va », tels que les très chauds « Come As You Are » ou « Anywhere You Want To Go », il nous régale aussi de longues jams planantes et lysergiques. Magnifique « Fillmore East ». Comme à la grande époque, l’album fait la part belle aux instrumentaux, un bon tiers, et puis, enfin, il y a ce blues incandescent intitulé « Blues Magic », impossible de ne pas songer au légendaire « Black Magic Woman ». Vaporeux et sublime écho.

J’ai beau chercher une punchline pour finir, rien ne vient. Disons simplement que le nouveau Santana est excellent et tombe à pic pour célébrer le retour du printemps. A écouter en dégustant une bonne Corona. C’est peut-être cliché mais quel pied.

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

7 commentaires sur “SANTANA – IV – 2016

  1. charlu dit :

    merdouille..j’ai qu’une despe au fridge.. à la tienne T man… je savais même pas que Carlos serait dans la place ;D
    La pochette est top.. fidèle.. merci pour l’info.

  2. devantf dit :

    Mais oui, me revoulou, tu as bien fait de passer, car le tableau de bord de Blogspot/google avait supprimé l’adresse mais en cliquant sur ton profil etc.. Me voilou et devine? C’est Santana qui tourne. Je me demandais pourquoi le IV alors qu’ils étaient tous sur CARAVENSERAIL … Mais non, pas Carabello. Sinon? Oui d’accord avec toi, lentement mais sûrement, je n’aimais pas trop le son du duo du deuxième titre, la guitare saturée ça m’a pris un peu de temps.. Content d’avoir retrouvé le chemin d’un clic… (Faut que je retrouve mon mot de passe et que je t’ajoute qlq part en favoru au cas où Google nettoierait les vilains concurrents°

    • devantf dit :

      Ouf, j’avais mon mot de passe…

      • toorsch dit :

        Salut, tu vas bien? Heureux de te lire.

        Oui « Caravanserai » comprenait presque tout le monde, mais le disque partait déjà ailleurs et en plus c’est celui de la discorde. Il me semble aussi que les participations des membres d’origine sont plus aléatoire.

        Quoi qu’il en soit, il est plus proche du troisième opus dans la forme.

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :