TONY JOE WHITE – Rain Crow – 2016

dimanche, juin 5th, 2016 par Toorsch

tonyjoewhite_raincrow

Un mauvais vent se lève, Tony Joe White sort de ses marécages, un harmonica entre les dents et un alligator en laisse. Après s’être enfermé dans son fief et avoir pratiqué le hoodoo, il vient livrer son dernier né à sa maison de disques. De toute manière, elle n’a pas son mot à dire, elle n’y connait rien en magie noire. Et franchement, je n’aimerais pas être la personne chargée de contrarier le Swamp Fox. C’est un coup à finir avec un crotale enfoncé dans la gorge.

Plus sérieusement, depuis quelques années Tony Joe White fabrique des disques sans la moindre contrainte, à son propre rythme. Aucun vendeur de tapis ne vient fourrer le nez dans son home studio de Franklin, TN. Et si foncièrement la formule ne change pas, il n’y a plus aujourd’hui chez l’artiste la moindre envie de décrocher un tube. Ça, il l’a fait dans les années soixante et soixante-dix. C’est de l’histoire ancienne. Aujourd’hui Tony suit sa muse vaudou au plus profond des marécages. Livrant des blues poisseux, hypnotiques jusqu’à la transe, peuplés de personnages dangereux et weird. Les textes et la musique semblent englués dans les Bayous de sa jeunesse. Ingrédients: guitare grasse, basse bien deep, batterie qui cogne comme une pluie drue et, à l’envie, un soupçon d’harmonica et quelques accords d’orgue plaqués. Imbattable.

Tony Joe White is the real stuff! C’est le mec qui a fait le Swamp-rock. A côté de lui, Creedence Clearwater Revival passe pour un groupe de petits imitateurs citadins de Frisco. Ce qui n’est pas un mal en soit, mais pour de l’authentique, faut appeler Mr White.

Rain Crow est parfait de bout en bout, homogène, profond, boueux, plein de black magic. Dernière chose, la voix est intacte. A 72 ans, Tony Joe White fait plus que bien des rockers de son âge, il ne se contente pas de relever les compteurs une fois tous les 5 ans, il perpétue l’héritage, son propre héritage.

Lien Deezer

Toorsch’

 

Publicités

2 commentaires sur “TONY JOE WHITE – Rain Crow – 2016

  1. charlu dit :

    Wouoohh mon T, c’est une petite merveille ce disque, me lsuis bouffé tte la semaine dernière en mode peinard rocking chair. Ttte façon j’adore ts ces albums.

    • toorsch dit :

      Ouais le mec est balèze, je suis comme toi, j’aime tout ce que je connais de lui. Mais ce petit dernier est un bon crû. Il arrive à point nommé pour lezarder en ce début d’été.

      Roll on Cman

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :