THE WARLOCKS – Songs From The Pale Eclipse – 2016

samedi, octobre 8th, 2016 par Toorsch

songs-from-the-pale-eclipse

Typographie façon Leonard Cohen; le Velvet et Syd Barrett dans la viseur, les Warlocks reviennent à la lumière après une série d’albums opaques mais fantastiques. Né bulldozer psyché à la fin des années 90 avant de virer vampire au mitan des années zéro, le groupe semble enfin avoir trouvé le chemin qui mène au Graal Velvetien.

Des chansons plein la boite à malice, Bobby Hecksher, seul membre constant des Warlocks, nous offre sa grande messe lysergique sur un plateau. Alors que l’on attendait une nouvelle perle noire, le gars prend tout le monde à rebours et se paye le traditionnel retour à la source façon pèlerinage grand luxe. Les fans de l’album Phoenix seront aux anges, même si le son est ici plus dépouillé, moins inutilement gras, disons plus authentique. Des premières notes de « Only You » à l’évanouissement du très méta « The Arp Made Me Cry », il y a comme un sentiment de flottement qui règne, avec l’impression tenace de se faire envoyer des grosses doses de guitares fuzz directement dans l’organisme par intraveineuse. Même si en apparence tout semble rouler, il plane comme une vieille odeur de soufre. Le folk fantôme de « I Warned You » ou encore « The Drinking Song », fausse sucrerie mais authentique beauté viciée, tonnent comme autant de rappels à l’ordre. Magistral. Le contenu est à la hauteur du contenant. Check la pochette!!!

Hourra! Acid! Mutafuka! Te voilà enfin, toi mon disque psyché de l’année. Je t’ai cherché partout! Pourquoi as-tu tant tardé?

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

2 commentaires sur “THE WARLOCKS – Songs From The Pale Eclipse – 2016

  1. Francky 01 dit :

    Un nouveau disque de The Warlocks, cool !! Perso, j’suis un grand fan de leur « Phoenix » de 2002, disque très Psyché/Space rock limite garage, superbe hommage lysergique aux mythiques Spacemen 3 !! De la pure came non coupée 100% drog’n’roll – direct en intraveineuse. Shoot cosmique garantie !!!
    Par contre, j’ai pas trop suivi la suite de leur disco. En tout cas, ton papier m’a donné très envie de me replonger dans leur musique, et a convoqué à ma mémoire fébrile le spectre de ce superbe groupe. Tiens d’ailleurs, pendant que j’écris ce blabla surement futile, j’me suis mis « Phoenix » sur la platine (euh, quand je dis « sur la platine », c’est question de parler car c’est plutôt sur l’ordi en mp3, ère numérique oblige !!).
    Merci pour ce rappel.
    A +

    • Toorsch dit :

      Salut l’ami, il n’y a pas de blabla futile, si tu aimes Phoenix, fonce. La filiation est là! J’ai adoré la trilogie noire du groupe, non pas que celui-ci soit particulièrement lumineux… Sans être nostalgique de Phoenix, je dois bien dire que ce nouveau disque est une bonne surprise.

      A+

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :