Chansons d’automne

mercredi, novembre 9th, 2016 par Toorsch

obel

AGNES OBEL – Citizen Of Glass – 2016

Sous le vent Breton, sur l’île de Ouessant ou dans une citadelle de verre au beau milieu de Berlin-Metropolis. Égaré entre les fantômes furtifs quelque part entre le béton et l’océan. Des opposés qui s’attirent, le plus et le moins de la pile qui insuffle la vie durant la morte saison. Ici juste un piano, esseulé mais vivant, plus que jamais, là des cascades de cordes abstraites et des voix, multiples, doublés, triplés. Des échos. 

Agnes et Yann, la bande son d’un automne qui tourne mal, la musique comme un baume qui rassure. Chacun dans sa voie poursuit une voix intérieure qui le mène toujours plus loin dans la création. Druide et sorcière blanche œuvrant sans la moindre formule, alchimistes aventuriers, les fioles sont des instruments, les plantes deviennent ivoire à piano. Tiersen et Obel, chiens de lune pour nuit glaciale et jour frileux. Feux de bois. Eusa a parfois des allures de Glassworks, le mot est lancé « Glass » comme Citizen Of Glass, il n’y a plus de hasard. Et le monde se fige tandis que les dernières feuilles mortes atteignent le sol. Il neigera bientôt et cette musique, si belle, trouvera une nouvelle résonance hivernale.

tiersen-eusa

YANN TIERSEN – Eusa – 2016

Deux artistes qui ont au même moment publié respectivement leurs plus belles œuvres. Dans l’intensité du vide. Car ce sont des disques de silence et il est beau le silence quand il joue de la musique. Il s’oppose aussi à toute critique. Inviolable et souverain.

Obel – Deezer

Tiersen – Deezer

Toorsch’

Publicités

5 commentaires sur “Chansons d’automne

  1. charlu dit :

    Tout est posé sur du silence… tout résonne, Druide et Sorcière.. à fond avec toi T

  2. Toorsch dit :

    J’aime traîner au rayon soul avec tous les imports jap pas cher. J’ai pecho du Charles Wright, le deuxième et formidable album de Donny Hattaway et enfin un disque de Soul Survivors, un groupe de Philadelphie assez cool et un peu oublié. Et aussi le premier de Sugar Hill Gang, le début du rap.

    Voilà tu sais tout. Le Gib de Lyon est cool c’est le premier que je fréquente assidument.

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :