THE FLYING SAUCERS SHOW #2

dimanche, février 26th, 2017 par Toorsch

flying-saucers1

Une fois arrivé sur les lieux du crash, un frisson d’excitation parcourt votre corps, Junior ! Il est là, juste devant vous, le vaisseau venu d’un autre monde ! Planté dans la terre aride des collines de Fremont, Nebraska. Mais votre excitation hébétée sera de courte durée, car vous constatez vite que le lisse véhicule spatiale est éventré, vidé de ses occupants. Vous regardez frénétiquement tout autour de vous, au travers du maigre faisceau de lumière tremblotant projeté par votre lampe torche. L’atroce réalité vous saisit soudain de toute son ironie, vous n’êtes qu’un enfant de dix ans, seul dans les collines, sans la moindre défense face à des créatures potentiellement hostiles. Vous avez été bien trop curieux, vous le savez maintenant, n’est-ce pas Junior ? Alors vous agrippez votre lance-pierre comme un ultime rempart contre la peur insidieuse et tenace. Vous l’agrippez si fortement que votre main droite devient blanche sous la pression.

Vous vous mettez à courir comme vous n’avez jamais couru auparavant, animé par un instinct de survie jusqu’alors inédit dans votre jeune vie d’enfant. Vous regrettez vos lectures inoffensives et votre cabane de fortune, vous regrettez même d’avoir désobéi à vos parents. Vous courez à tout rompre en direction de la ville, quand soudain, vous stoppez net votre course effrénée, paralysé par cette vision d’horreur* digne de l’imagination fertile de William Gaines et Al Feldstein !

Attention les chroniques de films du Flying Saucers Show contiennent des spoilers! Vous voilà avertis.

EARTH VS. THE FLYING SAUCERS

earth-vs

Titre français: Les soucoupes volantes attaquent

Date de sortie: 1 Juillet 1956 (U.S.A)

Réalisateur: Fred F. Sears

Avec: Hugh Marlowe, Joan Taylor et des soucoupes volantes Harryhausiennesques

Tandis que l’apparition de soucoupes volantes se multiplient dans le ciel terrestre, Russell Marvin, éminent scientifique capte le message de l’une d’elles. Il indique l’invasion imminente de la Terre. Russell dispose alors de très peu de temps pour prévenir ses supérieurs et trouver une solution afin de percer l’apparente invulnérabilité des OVNI.

Fred F. Sears fut l’un de ses réalisateurs besogneux et touche à tout très en vogue dans le cinéma Hollywoodien des années cinquante. En moins de dix ans, l’homme réalisa une grosse cinquantaine de longs-métrages, tous genres confondus. Les soucoupes volantes attaquent n’est donc pas l’oeuvre d’un passionné de science-fiction. Mais la sincérité naïve du propos alliée aux talents conjugués du réalisateur et du responsable des effets spéciaux, le grand Ray Harryhausen, font que le film mérite amplement son statut d’oeuvre culte. Bien entendu, il n’est pas dénué de défauts, bien au contraire, la liste est longue comme un jour sans pain. Entre les acteurs amorphes, le premier degré ridicule et les personnages principaux stupides et antipathiques, on ne peut pas vraiment dire que Les soucoupes volantes attaquent soit un chef-d’oeuvre. Plus grave, il est le prototype des blockbusters qui fleuriront durant les décennies suivantes. Et pourtant, les superbes séquences d’actions rattrapent tout, pas étonnant donc que Earth VS. The Flying Saucers ait marqué une génération entière de gamins lors des rediffusions à la télévision. Des gamins qui se prénommaient Steven, Joe ou encore Georges

Les formidables soucoupes volantes imaginées par Ray Harryhausen achèvent d’imprimer dans l’inconscient collectif cette espèce d’image d’Epinal que l’on a de la chose depuis. D’une désarmante simplicité, ces dernières semblent souvent plus vivantes que les acteurs eux-mêmes. Un véritable prodige paradoxae qui inspirera, entre autres influences, Tim Burton pour son génial Mars Attacks !. Mais si le film de Burton se concentre avant tout sur l’aspect visuel, parodiant tout le reste, on peut logiquement affirmer qu’un blockbuster comme Independence Day est issu du même terreau, à la différence qu’il emprunte la structure, les codes, voire une certaine idéologie (le patriotisme et l’impérialisme ricain), se contentant simplement de moderniser la forme.

Un petit conseil pour la route, tout comme pour Planète Interdite précédemment, l’édition Blu-ray est de rigueur, d’autant qu’elle offre le choix entre le noir et blanc d’origine et la version colorisée du film. Sans même parler de la myriade de bonus.

Bonus:

L’expression « soucoupe volante » est apparue près d’une dizaine d’années avant le film, en 1947 pour être précis, lorsqu’un certain Kenneth Arnold déclara à la presse, pour décrire son observation inexpliquée, que l’objet se déplaçait tel « une soucoupe ricochant sur l’eau ». Cette déclaration, alliée au contexte politique du moment, fut suivie par une vague de témoignages du même genre, devenant un véritable phénomène de société. A moins que tout cela ne soit que pure vérité !

Bande annonce (Youtube)

les-soucoupes-volantes-attaquent-x

Durant votre absence, les créatures échappées de l’épave ont réussi a atteindre le village, elles font maintenant feu sur les bâtiments et la foule en panique. Des rayons laser verts et oranges fusent dans tous les sens ne manquant aucune cible. Et elles sont hideuses comme dans vos lectures Junior, mais malheureusement réelles. Avec leur peau visqueuse d’un immonde gris-vert, six longues tentacules à la place des jambes leurs permettant de se mouvoir rapidement plus deux plus courtes en guise de bras. Et puis ces visages ou plutôt ces gueules écœurantes, qu’elles ont protégées sous le verre de leurs scaphandres, un véritable cauchemar, quatre grands yeux rouges, pas de nez mais une bouche gigantesque dotée de plusieurs rangées de dents pointues ! Ce soir, vous n’êtes plus si courageux, n’est-ce pas Junior ?

*En français dans le texte

to_be_concluded_back_to_the_future

Toorsch’

Publicités

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :