THE FLYING SAUCERS SHOW #3

jeudi, mars 16th, 2017 par Toorsch

under-the-surface-of-metaluna

Les créatures de l’outre-espace sont donc là Junior. Les envahisseurs sont en ville et les forces de l’armée ne semblent pas pouvoir lutter. Les chars explosent de manière grotesque, les avions tombent du ciel comme de vulgaires jouets de papier et les hommes en uniformes, braves, périssent sous les lasers verts et orange. Vous observez la scène junior, caché derrière un rocher en contre-bas du chemin descendant de la colline. Fremont, Nebraska ne sera bientôt plus qu’une ruine, un souvenir. Vous assistez à cette scène épique avec un sentiment tenace de frustration qui fait se lever en vous une tempête. Mais que peut bien faire un enfant de dix ans dans pareilles conditions, vous le savez Junior, n’est-ce pas ? Vous mesurez le point de votre impuissance…

Mais la folie semble vous gagner, maintenant vous riez Junior. Mais ce n’est pas un rire nerveux guidé par une peur atroce, ce n’est pas non plus le rire d’un enfant, non Junior, c’est le rire d’un fou qui s’échappe de vous et qui s’en va mourir en écho dans la colline. Atomisé dans l’air doux d’une nuit d’été.

Attention les chroniques de films du Flying Saucers Show contiennent des spoilers! Vous voilà avertis.

THIS ISLAND EARTH

island-earth-poster

 

Titre français: Les survivants de l’infini

Date de sortie: 1 Juin 1955 (U.S.A)

Réalisateur: Joseph M. Newman et Jack Arnold (non crédité)

Avec: Faith Domergue, Jeff Marrow et Rex Reason

La planete Metaluna, en guerre avec un monde voisin, Zahgan, recherche de l’uranium pour continuer la lutte. L’agent Exeter est envoye sur Terre pour enlever deux savants qui travaillent pour Metaluna.

Les survivants de l’infini est à ranger dans la même étagère que Planète interdite dont nous avons déjà causé dans cette rubrique. Sur bien des points les deux longs-métrages se rejoignent et ont fortement marqué la culture populaire. Esthétiquement d’abord, chacun dans son style jouit d’une esthétique hyper cool servie par un technicolor du plus bel effet, une technique alors coûteuse et pas si commune dans le petit monde fauché de la science-fiction. Ensuite chacun offre un monde inconnu à explorer et celui de This Island Earth est incroyable, même si peu présent à l’écran. En effet, si la planète mourante et ravagée par la guerre de Metaluna n’apparaît que dans l’acte final, sa beauté de map painting est sidérante, aujourd’hui encore. Enfin, last but not least, si Forbidden Planet avait Robby le Robot, This Island Earth a son Mutant, au moins aussi mythique. Sorte de maître-étalon de l’extra-terrestre belliqueux qui sera imité par la suite dans nombre de séries B, mais rarement égalé. Avant d’être réinventé par un Tim Burton en état de grâce dans Mars Attack!. Ce coûteux monstre de latex (20 000 dollars de l’époque tout de même) est parfois considéré comme faisant partie de famille des Monstres Universal, mais c’est aller un peu vite en besogne, car il n’est pas un personnage central du film, sa présence à l’écran est même assez furtive. Peut-être aurait-il mérité meilleur destin avec, pourquoi pas, un long-métrage consacré explicitant ses origines. Car dans les faits, il nous est présenté hâtivement comme l’équivalent de nos insectes, malgré l’emploi du terme mutant pour le désigner… c’est louche!

De la question de l’épreuve du temps. Certes, This Island Earth vu d’aujourd’hui peut prêter à sourire, de par la naïveté de son propos et l’aspect cheapos inhérent aux productions de l’époque. Le scénario également est un peu plat, ne tirant pas pleinement parti des possibilités de sa thématique, nous rappelant que Les survivants de l’infini est avant tout un film d’exploitation et qu’à l’époque les studios hollywoodiens traitaient la SF avec un mépris à peine dissimulé. Mais malgré d’évidentes restrictions, il subsiste une oeuvre novatrice, séminale et d’une certaine manière, poétique. Des qualités rares, de plus en plus rares.

Bande annonce (Youtube)

Bonus:

Au même titre que Robby le Robot de Planète interdite, le Mutant de Metaluna a fait son petit bonhomme de chemin sur la route sinueuse qui mène à la postérité. On peut notamment l’apercevoir, avec d’autres créatures extra-terrestres, dans The Looney Toons: Back In Action de Joe Dante (encore lui !). Plus excentrique, il fait également partie du casting de la collection de figurines « hybrides » Universal studios Monsters/Tortues Ninja. Devenant de fait un mutant-mutant… La preuve en image:

raphael-metaluna-mutant-1

Une fois toutes les munitions épuisées, une fois le silence réapparu, une crépitement se fait entendre, semblable au bruit qu’émet la radio de vos parents lorsqu’elle cherche une station. Les monstres se tiennent immobiles au milieu de la rue principale et les quelques rares survivants se cachent comme ils le peuvent. Soudain une voix synthétique résonne dans la nuit. « Nous venions en paix, mais vous avez ouvert le feu. Nous sommes désolés de ce qui vient de se produire et nous réparerons tout avant de partir, vos maisons et vos vies. Votre forme organique est si primitive que nous n’aurons aucun mal à réactiver vos… comment dites-vous déjà ? ah oui, vos morts. Nous sommes ici pour ramener notre prince sur ZYKrE, sa planète d’origine. Son père, le bon roi ZErGNOR XXSV2288993 s’est malheureusement éteint, il doit donc prendre sa relève. Il fut envoyé sur terre lorsqu’il n’était qu’un nourrisson afin d’être protégé d’une gigantesque invasion hostile, il y a de cela 33 KrAMINUS, nous l’avions doté d’un camouflage charnel basique, semblable au votre, et fait gagner un foyer terrien. Veuillez pardonner mon jargon ZYKrIEN, 33 KrAMINUS correspondent à dix de vos années terrestres. »

retour_vers_le_futur3_64_the_end

Maybe they’ll be back for another season maybe not…

Toorsch’

Publicités

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :