ALLIGATOR BLUES

jeudi, mai 18th, 2017 par Toorsch

Il parait que l’alligator dort dans les bayous.

Il attend son heure.

Il sortira la nuit venue.

Il ira au croisement.

Se transformera.

En vieil homme.

Y rencontrera Robert Johnson.

La musique.

Le Club.

27.

Il parait que l’alligator dort dans les bayous.

Pour l’instant tout est calme.

Mais le vent se lève.

Conjurée.

Conjuré.

Hoodoo !!!

Hoodoo !!!

Hoodoo !!!

Il parait que l’alligator n’est plus dans les bayous.

Il est quelque part en ville.

Transformé en vieil homme.

Il offre des verres.

Il est généreux.

Et puis il prend.

La musique.

Le blues.

Le Club.

27.

Il parait que l’alligator n’est plus dans les bayous.

Une tornade se prépare.

On entend les hurlements du vent.

Conjurée.

Conjuré.

Hoodoo !!!

Hoodoo !!!

Hoodoo !!!

Inspiré par les histoires de Tony Joe White un soir de blues,
Toorsch'

					
Publicités

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :