SPRINGSTEEN LIVE ’75

mercredi, novembre 15th, 2017 par Toorsch

Hammersmith Odeon London ’75

Légendaire prestation Londonienne et juvénile d’un Boss en devenir et de son combo de francs-tireurs. Bien entendu, il manque encore quelques pépites au répertoire, mais nous ne sommes que le 18 novembre 1975. Springsteen vient de frapper un grand coup avec Born To Run. Un coup de maître même, après les échecs consécutifs de ses deux premiers albums studio. L’erreur n’étant plus permise, le jeune Bruce y a mis ses tripes et presque laissé sa santé. Le résultat est incroyable, marteau frappant sur le Wall of Sound de Phil Spector, soul blanche bardée de cuivres et jukebox blindé de 45 tours fifties du King ou de Roy Orbison, tout cela à la fois. Beau et boursouflé, adolescent mais déjà encyclopédique.

Mais si Born To Run est un album phénoménal, aujourd’hui considéré (à juste titre) comme un classique, c’est encore sur scène que Bruce Springsteen et son E Street Band sont les meilleurs. Pour preuve, les deux heures que nous offre ce double compact-disc au son miraculeusement impeccable paru quelques trente années après la captation de l’escale Londonienne du Born To Run Tours. Tout y est plus clair, plus naturel, plus musclé, plus intense et plus émotionnel qu’en studio. ///Et soudain « Jungleland », le saxophone de Clarence Clemons, le piano de Roy Bittan et tout le reste. Perfection. Et soudain « Jungleland », tu peux marquer ça sur mon épitaphe/// Peu étonnant dès lors que les rosbifs présents ce soir-là soient ressortis quelque peu médusés, mais aussi ravis, de ce grand barnum ricain.

On pourrait évidemment se contenter du gargantuesque coffret Live 75-85, bien plus complet, mais cela relèverait du pur masochisme voir d’un profond désamour de la vie.

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

5 commentaires sur “SPRINGSTEEN LIVE ’75

  1. devantf dit :

    ha ha non seulement j’aime la vie mais l’album précité je l’ai en Vinyle, on me l’a offert aussi en K7 si si!! et bien entendu en mp3. D’un point de vue marchand, il y a un intrus dans les trois supports.
    Bon, ce DVD tu sais si il se visionne quelque part?
    Haaa le saxo de « Jungle Land » coincé entre reconnaître avec snobisme que ce n’est pas du grand saxo (Coltrane, Parker, Marsalis on pourrait lister à l’infini) et reconnaître que le putain de frisson de ta mère quand le mec il approche comme un Golem pour souffler la dedans !!!!

    • Toorsch dit :

      Je devine l’intrus… Le DVD est dans le coffret Born To Run anniversaire des 30 ans, mais je ne l’ai pas vu… malheureusement.

      Du grand Sax d’un point de vue « Pop » disons, non ? Le frisson est là !

      • devantf dit :

        J’imagine les musicosss se fendre la poire sur la technique, n’empêche que l’émotion comme ça, c’est une leçon

  2. Toorsch dit :

    C’est ça la vraie leçon, loin devant la technique. Quitte à se masturber…

  3. Jerry OX dit :

    Le Boss à ses débuts à l’époque de « Born To Run  » en 1975 : Quel bonheur !!

Si tu veux, tu peux même laisser un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :