Archives de la catégorie ‘Cabin Of Fear

This is the end

samedi, juillet 14th, 2018 par Toorsch

La Cabane déviante ferme ses portes après quatre années de bons et loyaux services. Un score tout à fait honorable.

Merci à tous, les fidèles, les passagers, les égarés, les commentateurs, les silencieux et même les robots spammeurs.

Ce fut une bien belle épopée.

Et si vraiment, ma prose et celle (plus rare mais exquise) du formidouble Pierre Sachet viennent à vous manquer, il vous suffira de commander, pour une bouchée de pain, le premier tome de Cabin Of Fear sur un célèbre site marchand en ligne, dont nous avons déjà fait la publicité en ces lieux.

Toorsch’

 

Publicités

CABIN OF FEAR – La version Kindle

samedi, juin 9th, 2018 par Toorsch

cabin livre kindle pub

L’heure est à l’annonce !

Dans le but de vous proposer à tous l’intégralité de CABIN OF FEAR, pour le prix d’une baguette, nous avons décidé d’en faire une version Kindle (lisible sur tablette et smartphone en téléchargeant l’appli dédiée). Pour une raison de partenariat temporaire avec Amazon, nous avons décidé de supprimer à la lecture, les numéros déjà publiés sur le site. Il reviendront… à l’automne.

L’intégrale de CABIN OF FEAR pour seulement 0.99 € (prix de lancement) ?! Mais c’est trop une affaire de ouf’ ! En plus c’est idéal pour l’été, entre deux baignades, une petite nouvelle pour agrémenter votre séance de bronzage. Ou plus traditionnellement, et je sais que vous le faites, CABIN OF FEAR est parfait en lecture de toilettes !

Une petite pièce et le tour est joué… allez quoi…

Disponible le 30 juin 2018.

Achetez CABIN OF FEAR sur Amazon en cliquant juste ICI !

L’équipe de La Cabane déviante

CABIN OF FEAR – Le livre

mercredi, juin 6th, 2018 par Toorsch

Ils sont beaux nos livres, trois exemplaires « deluxe » publiés à compte d’auteurs. 13 numéros à l’intérieur. A retrouver en version Kindle, bientôt… Vous serez les premiers informés.

Le 13 eme et ultime numéro de cette « saison une » est une exclusivité du livre, mais il est important pour la possible suite des événements. Que voulez-vous, nous sommes d’affreux capitalistes !

%d blogueurs aiment cette page :