Archives du tag ‘Beach Boys

CHRISTMAS SONG5 #5

mercredi, décembre 20th, 2017 par Toorsch

5X I’LL BE HOME FOR CHRISTMAS

Je serai à la maison pour Noël, mais avant il faudra charger la Fiat 500 rouge comme un traîneau avec des cadeaux, de la bonne bouffe, des chats et des humains. Peut-être braver la neige, le blizzard et qui sait, l’apocalypse des saturnales. Mais je serai à la maison pour Noël, tu peux compter sur moi, bien au chaud près du sapin enguirlandé, vêtu d’un horrible pull de Noël qui gratte un peu, sirotant un whisky. Je serai là pour Noël, même en rêve.

Du beau monde encore et toujours pour rendre grâce à cette sublime petite mélodie qui réchauffe les cœurs frigorifiés. Dans l’ordre, les Beach Boys, Bob Dylan, Elvis Presley, Sufjan Stevens et enfin Tony Bennett accompagné par le Count Basie Big Band. De l’harmonieux, de l’enraillé, de l’insurpassable, de l’onirique et du Jazzy.

  1. THE BEACH BOYS
  2. BOB DYLAN
  3. ELVIS PRESLEY
  4. SUFJAN STEVENS
  5. TONNY BENNETT & THE COUNT BASIE BIG BAND

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

WIKIPIZZA #8

dimanche, juillet 30th, 2017 par Toorsch

PETROLHEAD ROCK

C’est peu dire que le Rock ‘n’ Roll soit historiquement et intimement lié à l’automobile. Les deux sont des symboles de pure liberté et d’émancipation. Le bruit des V8 et autres grosses cylindrées deviendront bientôt indissociables de celui des guitares électriques. Avec les bécanes customisées en sus pour un parfait ménage à trois. Ainsi il n’est pas surprenant que le premier morceau de Rock ‘n’ Roll de l’histoire soit une déclaration d’amour à une bagnole. En effet « Rocket 88 » de Jackie Brenston (avec Ike Turner à la guitare) fait directement référence au modèle du même nom de la firme Oldsmobile. Un monstre de puissance pour l’époque, très populaire dans le championnat Nascar, chez les vétérans de la Seconde Guerre mondiale et bien entendu chez les gangsters. Lire la suite »

TURBOKRONIKCINÉ #5

mercredi, août 10th, 2016 par Toorsch

loveandmercy

LOVE & MERCY – 2015

Un film de Bill Pohlad

Avec John Cusack, Paul Dano et Elizabeth Banks

Derrière les mélodies irrésistibles des Beach Boys, il y a Brian Wilson, qu’une enfance compliquée a rendu schizophrène. Paul Dano ressuscite son génie musical, John Cusack ses années noires, et l’histoire d’amour qui le sauvera. Lire la suite »

Summertime Noize #7: Lucky Old Brian

lundi, août 8th, 2016 par Toorsch

lucky old sun

BRIAN WILSON – That Lucky Old Sun – 2008

That Lucky Old Sun nous parle d’une Californie qui n’existe plus, sinon dans la tête de Brian Wilson. A t’elle seulement existé un jour, ailleurs que dans les albums des Beach Boys? Qu’importe après tout si That Lucky Old Sun ressemble à une publicité pour office de tourisme, avec ses fières oranges sur sa pochette et ses textes nostalgiques posés sur des mélodies hors du temps. Qu’importe vraiment, tant la chose coule de source.

Ce disque est un concept-album comme on n’en fait plus, avec narration et colonne vertébrale (le morceau « That Lucky Old Sun »), la complète panoplie en somme. Un rêve californien de quarante minutes qui va et vient comme les vagues du Pacifique. Ça coule, c’est fluide, c’est beau. Le créateur de Smile possède encore de jolis restes, lui qu’on disait cramé au LSD, éteint.

Les morceaux qui tuent: Il est préférable d’écouter le disque dans son entièreté pour en saisir toutes les nuances, mais si vraiment il faut choisir, disons « Going Home » et « Southern California ». Dans le premier, Brian se livre sans filet avec juste ce qu’il faut de poésie, tandis que dans le second, il se souvient, évoque Carl et Dennis, les Beach Boys, le début de la gloire… avant les tempêtes. Beau à chialer!

Lien Deezer

Toorsch’

SUMMERTIME NOIZE #4: The Swimming Pool Accident

samedi, juin 25th, 2016 par Toorsch

Pet sounds

THE BEACH BOYS – Pet Sounds – 1966

J’ai lu une critique, sur un célèbre site marchand américain, qui disait en substance, que le meilleur moyen de découvrir Pet Sounds est de l’écouter assis au sommet d’un plongeoir de piscine. Rapport à la complexité de l’oeuvre et du trouble qu’elle jette lors des premières écoutes. Quitte à tomber de haut, autant que ce soit dans l’eau. Vraiment bien vu cette petite métaphore aquatique et domestique (ouais car dans une piscine publique, ça le fait moyen) .

Mais cette image est bien plus marrante prise au premier degré: Écouter Pet Sounds assis sur le sommet d’un plongeoir, le fantasme Wilsonnien ultime. T’imagines le tableau? La villa vidée de tout occupant, le soleil au zénith à peine troublé par quelques bourrasques de vent et, enfin, Pet Sounds en mono s’échappant des hauts-parleurs d’une superbe chaîne hi-fi. Et toi, le cul sur ton plongeoir, silencieux, l’air un peu niais, souriant. Heureux dans ta légère dépression estivale. Une fois le disque achevé, un plongeon dans l’eau chlorée et tout redevient normal. Quelle expérience!

Le morceau qui tue: Aucun car Pet Sounds est un tout!

Lien Deezer

Toorsch’

WIKIPIZZA #2: Never Learn Not To Love

lundi, février 9th, 2015 par Toorsch

The_Beach_Boys_-_20-20

Où il sera question du tueur fou le plus célèbre d’Amérique, des Beach Boys et d’une chanson à la genèse très particulière. Quand les choses virent au sordide, on sort les pizzas et la bière… c’est bien normal.

Lire la suite »

10 chansons de Noël

lundi, décembre 22nd, 2014 par Toorsch

spector chrsitams

10. THE BEACH BOYS – Little Saint Nick

Morceau surf avec clochettes et jingle bells. Un drôle de mélange entre le son estival propre au groupe et toute la quincaillerie de Noël, mais ça fonctionne. Avec cette composition originale, Brian Wilson tente de retrouver le son de Phil Spector qui a publié son Christmas album un an plus tôt. Lire la suite »

5 disques de Noël

lundi, décembre 8th, 2014 par Toorsch

top 5 v2

Si en France l’album de Noël est une pratique peu répandue, outre-atlantique voir outre-manche c’est une véritable institution. Voici donc une sélection de 5 Christmas Records assez fameux. De quoi flatter les cages à miel les plus exigeantes le soir du réveillon. Lire la suite »

DICK DALE & HIS DEL-TONES – King Of The Surf Guitar – 1963

jeudi, août 7th, 2014 par Toorsch

dick dale

Le son du rouleau, de la vague, de l’été et des bagnoles customisées. Dick Dale est le génial roi de la guitare surf, l’inventeur d’un son aquatique et véloce dont l’influence est encore palpable aujourd’hui. Sur les notes de pochettes d’époque, on pouvait lire que Dick Dale était un véritable surfeur au bronzage parfaitement authentique, The Real Stuff quoi… De bien étranges arguments en forme de vacheries puériles envoyées aux Beach Boys, qui eux, ne savaient même pas nager. King Of The Surf Guitar est le second LP de Dale, produit par Capitol, il trace la même route que Surfers’ Choice, son premier coup de maître paru l’année d’avant.

Lire la suite »

%d blogueurs aiment cette page :