Archives du tag ‘Bruce Springsteen

ELVIS PRESLEY – FIRE

dimanche, avril 1st, 2018 par Toorsch

ELVIS PRESLEY – FIRE – An Imaginary Record

RCA 1978 - PB 16877

Side A - Fire 

Side B - Hound Dog - Live - (With Bruce Springsteen & The E Street Band)

---

Bruce Springsteen a écrit « Fire » pour Elvis Presley, mais Elvis est mort.

Mais quand j’écoute la très cool version de cette chanson interprétée par Springsteen sur The Promise, les outtakes de Darkness On The Edge Of Town, je ferme les yeux et le Boss disparaît au profit du King. J’imagine la voix d’Elvis, la Jungle Room, le TCB Band, les choristes noires et tout le folklore. Le studio mobile garé dans la cour de Graceland et les sandwichs banane-beurre de cacahuète. Mieux encore, quand je pousse un peu le volume, je fantasme carrément, me voyant cramponné au volant d’une Dodge Challenger blanche, tel Kowalski en quête de liberté absolue, traçant dans le désert à la manière d’une balle échappée du canon d’un ’38 Special. Dans la radio, le DJ d’une quelconque station locale annonce le dernier succès en date du King, « Fire » composé par, je vous le donne en mille, Bruce Springsteen. Elvis n’est pas mort mes amis, la preuve, durant l’été 1978 « Fire » passe à la radio et c’est sacrément bon !

Une fois ces quatre minutes et quelques secondes de rêveries passées, je m’aperçois que, de mon fauteuil, je roule sur les routes d’une Amérique rêvée qui n’existe probablement pas. C’est bien la voix de ce bon vieux Bruce qui s’échappe des enceintes de la chaîne stéréo, déjà il chante « Spanish Eyes » et le King repose pour de bon à Graceland.

Lefty Lazarus III

Publicités

SONG5 #1 – VIETNAM

dimanche, janvier 7th, 2018 par Toorsch

5 chansons sur la Guerre du Vietnam

Pour bien commencer cette nouvelle année, nous vous proposons une playslist thématique placée sous le signe de l’amour la guerre du Vietnam, parce que pourquoi pas ?   Lire la suite »

SPRINGSTEEN LIVE ’75

mercredi, novembre 15th, 2017 par Toorsch

Hammersmith Odeon London ’75

Légendaire prestation Londonienne et juvénile d’un Boss en devenir et de son combo de francs-tireurs. Bien entendu, il manque encore quelques pépites au répertoire, mais nous ne sommes que le 18 novembre 1975. Springsteen vient de frapper un grand coup avec Born To Run. Un coup de maître même, après les échecs consécutifs de ses deux premiers albums studio. L’erreur n’étant plus permise, le jeune Bruce y a mis ses tripes et presque laissé sa santé. Le résultat est incroyable, marteau frappant sur le Wall of Sound de Phil Spector, soul blanche bardée de cuivres et jukebox blindé de 45 tours fifties du King ou de Roy Orbison, tout cela à la fois. Beau et boursouflé, adolescent mais déjà encyclopédique. Lire la suite »

WIKIPIZZA #8

dimanche, juillet 30th, 2017 par Toorsch

PETROLHEAD ROCK

C’est peu dire que le Rock ‘n’ Roll soit historiquement et intimement lié à l’automobile. Les deux sont des symboles de pure liberté et d’émancipation. Le bruit des V8 et autres grosses cylindrées deviendront bientôt indissociables de celui des guitares électriques. Avec les bécanes customisées en sus pour un parfait ménage à trois. Ainsi il n’est pas surprenant que le premier morceau de Rock ‘n’ Roll de l’histoire soit une déclaration d’amour à une bagnole. En effet « Rocket 88 » de Jackie Brenston (avec Ike Turner à la guitare) fait directement référence au modèle du même nom de la firme Oldsmobile. Un monstre de puissance pour l’époque, très populaire dans le championnat Nascar, chez les vétérans de la Seconde Guerre mondiale et bien entendu chez les gangsters. Lire la suite »

Songs #1 BORN IN THE U.S.A.

lundi, janvier 9th, 2017 par Toorsch

bruce-springsteen

BORN IN THE U.S.A. ou l’histoire d’un malentendu

Pour beaucoup l’hymne de Bruce Springsteen sonne comme un chant patriotique et bodybuildé ou inversement. Pour preuve, Reagan puis Bush senior tenteront de s’approprier le morceau lors de leurs tristes campagnes présidentielles. Mais ont-ils seulement écouter les paroles? Que des non-anglophones passent à côté, c’est compréhensible, mais des américains dotés d’un système auditif en parfait état de marche, ça laisse songeur.   Lire la suite »

10 Chansons de Noël – Année 3

samedi, décembre 3rd, 2016 par Toorsch

noel-annee-3

Comme chaque année dans La Cabane décorée pour l’occasion, le fin chaud coule à flot et la musique résonne, elle s’en va secouer les cimes enneigés des sapins alentours. Et comme chaque année depuis maintenant trois ans, nous vous proposons une playlist de dix chansons parfaites pour mettre en musique votre réveillon.

Lire la suite »

MA VIE EN MONO #9: Des moments perdus

mercredi, octobre 5th, 2016 par Toorsch

e49e400b4e9b7b53013734e5c4ff7cbdresnet7_4

“J’ai ce job à Darlington, mais certaines nuits je n’y vais pas, certaines nuits je vais au Drive-in, certaines nuits je reste chez moi.” Ce n’est pas grand chose, pas même un couplet de chanson. « The Promise » de Bruce Springsteen pour être précis. Mais ça résonne, ça fait écho. J’ai fait travailleur de nuit dans des usines et j’ai détesté ça. Du plus profond de ce qui fait de moi un humain j’ai détesté ça. Je pointais avec l’impression de me faire dévorer les entrailles. Et je n’étais pas le seul, j’ai vu des mecs plus vieux mourir à petit feu, année après année, écrasés par la machine à broyer l’ambition. Résignés. Ils avaient perdu, accepté la défaite. Un truc s’était brisé en eux. J’allais avoir droit au même traitement, ficelé sur le tapis roulant, direction la broyeuse. Et certaines nuits, las, comme le héros de la chanson je restais chez moi, ou alors je tournais la clé de contact et partais sur la route avec un pote englué dans la même galère. On roulait, la liberté en point de fuite, pour enfin tomber mort de fatigue au petit matin. Oublier un court instant notre situation et le peu de visibilité que nous offrait notre avenir proche.

Moment typique:

-Je peux pas, je bosse ce soir.

-Reste on s’en fout, on prend la voiture et on les emmerde.

-Je vais me faire virer.

-De ce job de merde, et après?

C’est vrai ça, et après, quoi? Alors on grimpait dans cette foutue caisse pour vivre les meilleurs moments perdus de nos vies. Et je n’ai aucun remords, je ne regrette rien, sinon ces moments perdus justement. Ces moments mécaniques de pure liberté. Le piston comme un cœur qui bat. Et la jeunesse qui résiste encore un peu, elle va mourir bientôt, laissant la route à d’autres perdants héroïques.

Billet d'humeur et nostalgie: Toorsch' / Photo et retouches Prisma: Sadaya

BRUCE SPRINGSTEEN & THE E STREET BAND – Live/1975-85

vendredi, septembre 9th, 2016 par Toorsch

live197585_alb

C’est le monolithe noir du Boss, ou plus exactement le témoignage de son ascension vers le sommet. Retraçant dix années de tournée avec le E Street Band, dix années passées à défendre sur scène une discographie encore parfaite. La chose est colossale, pensez-donc, quarante titres, plus de trois heures et demie de musique, le tout gravé à l’origine sur le vinyle noir de pas moins de cinq LP (puis trois disques compacts). Lire la suite »

DO YOU REMEMBER SUMMERTIME RADIO?

mardi, juin 21st, 2016 par Toorsch

summertime noize

A journey into the summer of a teenager who is dancing the boogaloo all alone…

Voilà le pitch, « School’s Out », l’école est fermée pour l’été, il y a la plage, les filles, les mecs, de bonnes vibrations dans l’air, les premières voitures, pour le reste, faites votre scénario. N’oubliez pas d’y mettre du drame, de l’amour et pourquoi pas un grand requin blanc et/ou un Teenage Werewolf

ALICE COOPER – School’s Out

THE BEACH BOYS – Good Vibrations

EDDIE COCHRAN – Summertime Blues

THE RAMONES – Rockaway Beach

BRUCE SPRINGSTEEN – I’m On Fire

DICK DALE & HIS DEL-TONES – Surf Beat

ELVIS PRESLEY – Little Sister

BIG STAR – Thirteen

THE CRAMPS – I Was A Teenage Wereworlf

THE DOORS – Summer’s Almost Gone

GASPARD ROYANT – Summer’s Gone 

THE RAMONES (Again!) – Do Remember Rock And Roll Radio?

Lien Deezer

 Toorsch’

 

La Reprise dominicale #22

dimanche, janvier 31st, 2016 par Toorsch

bruce-springsteen-tom-morello-650

BRUCE SPRINGSTEEN & TOM MORELLO – The Ghost Of Tom Joad – 2014

Une reprise un peu particulière ce dimanche, car c’est l’artiste d’origine qui reprend sa propre chanson, près de vingt ans après l’avoir enregistrée pour la première fois.

« The Ghost Of Tom Joad », l’un des plus beaux storytelling de Springsteen, jamais aussi touchant et profond que lorsqu’il se fait porte-drapeau du peuple. Si le morceau d’origine paru sur l’album homonyme ne faisait pas tant parler la poudre, musicalement parlant, comme pour mieux faire passer son message profond, sa version 2.0 lâche la bride. Poussé dans ses derniers retranchements par l’ami Morello (voix et guitare), le Boss étire et explose sa chanson folk dans un déluge de guitares rugissantes quasi metal sans jamais perdre le fil. L’émotion demeure intacte.

Le fantôme de Tom Joad plane toujours, il a du plomb dans l’aile, il ne vole peut-être plus aussi haut, mais il porte désormais en lui la violence crue de notre époque.

Lien Deezer

Toorsch’

%d blogueurs aiment cette page :