Archives du tag ‘Creedence Clearwater Revival

SONG5 #1 – VIETNAM

dimanche, janvier 7th, 2018 par Toorsch

5 chansons sur la Guerre du Vietnam

Pour bien commencer cette nouvelle année, nous vous proposons une playslist thématique placée sous le signe de l’amour la guerre du Vietnam, parce que pourquoi pas ?   Lire la suite »

Publicités

TONY JOE WHITE – Rain Crow – 2016

dimanche, juin 5th, 2016 par Toorsch

tonyjoewhite_raincrow

Un mauvais vent se lève, Tony Joe White sort de ses marécages, un harmonica entre les dents et un alligator en laisse. Après s’être enfermé dans son fief et avoir pratiqué le hoodoo, il vient livrer son dernier né à sa maison de disques. De toute manière, elle n’a pas son mot à dire, elle n’y connait rien en magie noire. Et franchement, je n’aimerais pas être la personne chargée de contrarier le Swamp Fox. C’est un coup à finir avec un crotale enfoncé dans la gorge.

Lire la suite »

La Reprise dominicale #21

dimanche, janvier 17th, 2016 par Toorsch

I-heard-it-through-the-grapevine

THE SLITS – I Heard It Trough The Grapevine – 1979

À l’origine une chanson écrite par Norman Whitfield et Barret Strong pour l’écurie Motown, « I Heard It Trough The Grapevine » sera popularisée par Marvin Gaye en 1968 et reprise un grand nombre de fois, notamment par Creedence Clearwater Revival.

The Slits est un des premiers groupes punk féminin, il a beaucoup œuvré pour l’émancipation des femmes sans pour autant se définir uniquement comme féministe. Un peu à la manière du Clash, il serait réducteur de limiter The Slits aux seules frontières étriquées du punk-rock, leur prisme est bien plus large, flirtant avec le reggae, l’avant-garde et même le jazz. Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est leur cover assez folle de « I Heard It Trough The Grapevine ». Disponible sur la réédition de Cut, le premier album du groupe, cette version entraîne la chanson vers d’autres horizons avec ses guitares acides, ses percussions sèches et ses chœurs vaudou. D’une redoutable modernité, la relecture des Slits traverse les âges sans que le temps ne lui fasse le moindre affront.

Lien Deezer

Toorsch’ 

%d blogueurs aiment cette page :