Archives du tag ‘David Bowie

La Reprise dominicale #28

dimanche, septembre 24th, 2017 par Toorsch

MOTÖRHEAD – « Heroes »2017 (enregistré en 2015)

« Heroes » c’est la chanson qui donne envie d’y croire encore, de marcher droit devant, au beau milieu de la foule ou dans les gravats d’un monde en ruine. C’est l’hymne de David Bowie, son « We Are The Champions » à lui. « Heroes » c’est du super plombé dans les circuits et cette version de Motörhead fait s’animer le moteur d’un feu d’enfer.

Hey Lemmy tu deviens quoi ? T’es mort ? J’y crois pas. Tu sais qu’ils ont donné ton nom à un crocodile préhistorique géant. Carrément ! Six mètres de long qu’elle mesure la bestiole. Ouais mon gars, si c’est pas la classe. Ils peuvent bien se la péter les autres avec leurs abeilles ridicules, leurs papillons bariolés et leurs araignées banales, toi tu as le « Lemmysuchus », littéralement le crocodile de Lemmy. Il y a même eu une pétition pour qu’un nouvel élément chimique porte ton nom, un métal lourd pour être précis. Je ne connais pas le fin mot de l’histoire, mais j’aime l’idée d’un métal lourd nommé « Lemmium ». Ça rend ce monde moins terne. Tu vois Lemmy, tu es un héros, et pas que pour une journée.

« Heroes », l’originale, a fêté ses quarante ans cette semaine !

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

La Reprise dominicale #27

dimanche, septembre 3rd, 2017 par Toorsch

DEWEY COX – STARMAN 

Dewey Cox fut probablement le plus grand rockeur de l’histoire, présent dès le début de l’affaire, faisant la nique à Elvis Presley et Johnny Cash. D’ailleurs, le célèbre « Walk The Line » de l’homme en noir, n’est-il pas qu’une pâle copie de « Walk Hard », le légendaire tube de Dewey Cox ? Mais passons sur cette basse polémique ne faisant rage uniquement chez quelques historiens du rock un peu zélés…

En 1975, Dewey Cox est devenu ringard, il anime le Dewey Cox Show sur la CBS, un triste spectacle pour ménagères à peine meilleur que le Johnny Cash Show (décidément). Quand il n’y chante pas duo, Cox y reprend les plus grands hits du moment… à la sauce Disco. Faut bien rester dans l’air du temps ma bonne dame. Il n’empêche que Dewey Cox reste Dewey Cox, et lorsqu’il entonne « Starman » de Bowie de sa voix grave, on oublie bien vite le surestimé Ziggy Stardust. Certes, de prime abord l’aspect discoïde déstabilise un brin, mais cela sert plutôt bien le propos spatiale de la chanson. Un véritable tour de force qui fera dire plus tard à un Bowie admiratif : « Je crois que la chanson a enfin trouvé sa voix/voie ». Il ne l’interprétera plus jamais sur scène, pour ne pas salir le travail de Dewey Cox.

Lien Deezer

Toorsch’

10 Chansons de Noël – Année 3

samedi, décembre 3rd, 2016 par Toorsch

noel-annee-3

Comme chaque année dans La Cabane décorée pour l’occasion, le fin chaud coule à flot et la musique résonne, elle s’en va secouer les cimes enneigés des sapins alentours. Et comme chaque année depuis maintenant trois ans, nous vous proposons une playlist de dix chansons parfaites pour mettre en musique votre réveillon.

Lire la suite »

DAVID BOWIE – Blackstar

lundi, janvier 11th, 2016 par Toorsch

Blackstar_album_cover

Ce disque je voulais l’acheter vendredi, le jour de sa publication. Un petit cadeau pour le week-end, après une semaine de travail en somme. Puis finalement à 16 heures en sortant du bureau, j’ai eu la flemme de passer chez Gibert. « Blackstar attendra lundi, j’ai une bouteille de rhum dans le frigo qui se languit de moi… » Blackstar a bien attendu lundi, mais pas Bowie. La nouvelle est tombée, Ziggy Stardust est mort. Du coup, je me suis senti bien triste et con en passant chez Gib’ après le taf’. Moi qui d’habitude traîne dans les rayons à la recherche de pépites, là, j’ai chopé mon exemplaire et suis sorti du magasin le plus vite possible. Le testament de Bowie entre mes mains hésitantes. Lire la suite »

How To Make A Monster?

vendredi, mars 28th, 2014 par Toorsch

De tout temps la musique s’est peuplée de monstres, du classique au black métal; les mondes de l’imaginaire ont pénétré cet art avec un plaisir non dissimulé. Du plus sérieux au grand-guignol, de l’horreur gothique à la pochade moderne, du plus classe au plus faisandé. Un grand bal fantaisiste peuplé de vampires, de sorcières, de lycanthropes et autres créatures plus modernes ou atypiques. Des guerrières valkyries de Wagner aux sur-hommes de Bowie en passant par les loups-garous adolescents des Cramps, nous pouvons constater que le bestiaire ne manque pas de couleurs.

01 Monster

Lire la suite »

%d blogueurs aiment cette page :