Archives du tag ‘Giorgio Moroder

La Reprise Dominicale #20

dimanche, novembre 29th, 2015 par Toorsch

giorgio-moroder-title

DISCO DOUBLE FEATURE! 

Pour fêter dignement le vingtième numéro de cette (désormais) saga du dimanche, je vous propose non pas une, mais deux reprises. A la sauce disco qui plus est. J’en entends déjà râler dans le fond, mais leurs pleurs n’y changeront rien, cet épisode scintillera de mille feux, éclairé par une boule à facette géante. Lire la suite »

Publicités

Digression On Elm Street #1: Des images et des sons

jeudi, février 19th, 2015 par Toorsch

digression 01

De l’importance d’une bande-originale et d’un thème fort. Aussi loin que je me souvienne, les musiques de films m’ont toujours transporté, tout autant que les images, parfois même plus. Dans cette première Digression (à ce stade, je ne sais pas s’il y en aura d’autres, mais dans le doute…), je vais revenir aléatoirement sur quelques ornements musicaux marquants du septième art. Personnellement marquant j’entends, pour la complétude et l’exhaustivité faudra repasser.

Lire la suite »

GOLDFRAPP – Head First – 2010

mercredi, avril 23rd, 2014 par Toorsch

Goldfrapp - Head First

Abba underground et digital agrémenté de la moustache de Giorgio Moroder, voilà une définition qui sied plutôt bien à Head First, le très bizarre cinquième opus de Goldfrapp. Après avoir autant écumé les dancefloors que des chemins plus pastoraux, le duo britannique nous fait un nouveau virage à 180°, cap cette fois-ci sur les années 80. La sonorité typique de cette époque colorée, parfaitement émulée ici, a de quoi dérouter le chaland égaré, et c’est peu dire que Head First n’est pas l’album le plus accessible du groupe, ni même le plus apprécié. Ce disque est à l’image de sa pochette, acidulé au-delà du raisonnable, une sorte de plaisir coupable qui nécessite une bonne dose d’abandon de soi pour en profiter pleinement. Lire la suite »

GIORGIO MORODER – From Here To Eternity – 1977

dimanche, mars 30th, 2014 par Toorsch

Giorgio

Avec From Here To Eternity paru en juin 1977, Giorgio Moroder atteint le paroxysme de sa formule disco-electro. Élaborée uniquement avec des synthétiseurs (forcément vintage aujourd’hui, les synthés pas le procédé), cet album est extrême, et sans le talent de Moroder, il n’aurait sans doute pas passé l’épreuve du temps. Car à l’heure actuelle cette oeuvre monolithique fait office (avec d’autres) de table de loi, de pierre angulaire de la musique électronique. Une bible que la French Touch des 90’s n’aura pas oubliée de consulter.

Lire la suite »

GIORGIO MORODER – Knights In White Satin – 1976

mardi, mars 18th, 2014 par Toorsch

Giorgio, ce génie de la musique électronique, le roi du disco classe, l’homme sans qui Daft Punk et consort ne seraient pas. Il suffit d’entendre l’hommage rendu par nos compatriotes casqués sur leur récent Best-seller Get Lucky, pour mieux saisir tout l’impact qu’a eu le type sur le vaste monde de la musique fabriquée avec des machines. Moroder est un touche à tout, dans les années 80 il ira jusqu’à créer sa propre supercar avec l’aide de Claudio Zampolli. Cela donnera la Cizeta, une sorte de Lamborghini Diablo en plus étrange, propulsée par un gros V16. Elle n’entrera malheureusement jamais en production, mais vous pouvez la piloter dans les derniers épisodes de la saga Gran Turismo!

Lire la suite »

DONNA SUMMER – Love To Love You Baby – 1975

jeudi, mars 13th, 2014 par Toorsch

donna love to love

Les précieux conseils de Mr Brooklyn.

Vous êtes en veine, ce soir vous amenez une nouvelle conquête féminine dans votre garçonnière. De plus, la bougresse semble bien décidée à vous laisser faire le tour du propriétaire. Mais, tandis que vous lui servez un énième cosmopolitan, la belle lâche un tonitruant « Tu ne veux pas nous mettre un peu de musique? » Vous voilà pris de court, Lire la suite »

%d blogueurs aiment cette page :