Archives du tag ‘Jack White

WHAT’S NEW PUSSYCAT ?

samedi, mars 31st, 2018 par Toorsch

Bon, voilà l’idée, dorénavant les nouveautés musicales seront traitées par blocs (Soviétiques), quitte à ne pas trop coller à l’actualité des sorties. Nous partirons donc du principe que si un album date de 2018, c’est une nouveauté, au moins jusqu’au 31 décembre… Au programme cette semaine, du Créole Soviétique Tex-Mex à Nashville. C’est tipar !

Lire la suite »

Publicités

BLUES BLUES BLUES AND SOUL! Part XI

lundi, mars 28th, 2016 par Toorsch

Voyager-Golden-Record

DANS LE SUD AVEC LES PIONNIERS

Remontons un peu le temps. Années: 1920-30. Lieus: Texas, Géorgie et Mississippi. Pour ce premier retour aux sources, trois bluesmen, choisis avant tout pour la portée gigantesque de leur musique, mais aussi par le hasard heureux de leurs patronymes qui s’imbriquent plutôt bien. Blind Willie McTell, Blind Willie Johnson et Robert Johnson. Delta blues, alcool, femmes, acide sulfurique, poison et sondes spatiales Voyager, bienvenue dans les eaux troubles des défricheurs sudistes. Lire la suite »

La Reprise dominicale #9

dimanche, août 10th, 2014 par Toorsch

The-Dead-Weather-2009-Horehound-b

THE DEAD WEATHER – New Pony – 2009

Mosshart+White+Dylan: un triolisme de l’extrême. Quand sur leur premier album, les Dead Weather décident de reprendre un morceau du vieux barde, ils piochent fort logiquement dans la partie la plus méconnue du répertoire de celui-ci. « New Pony » est un blues-gospel de qualité issu de Street Legal, un album mineur bien que relativement bon de Bob Dylan, mais une fois pris dans les tumultes d’une météo morte et orageuse, ce morceau mue en quelque chose de bien plus noir. Furia électrique, chaos palpable et tension sexuelle. L’agneau rencontre le loup pour finalement dévorer le loup et devenir un prédateur lui-même. Un poney nommé Lucifer!

Lien Deezer

Toorsch’

JACK WHITE – Lazaretto – 2014

mercredi, juin 11th, 2014 par Toorsch

Jack_White_Lazaretto

Deux ans après son premier (et très bon) album solo Jack White III nous revient avec un nouvel opus, toujours en solitaire et en bleu. Après avoir fait causer tout l’internet avec deux singles géniaux et une vidéo de présentation de la version vinyle (Ultra LP) de son nouveau bébé, Mr White nous livre au final un album dans la continuité du précédent. Beaucoup de country et de blues avec un petit truc en plus. Sans rien révolutionner, l’hyperactif de Nashville continu de tracer sa route sur les terres arides de la musique traditionnelle américaine. Lire la suite »

%d blogueurs aiment cette page :