Archives du tag ‘Les Mots Bleus

CHRISTOPHE – Les vestiges du chaos – 2016

dimanche, avril 10th, 2016 par Toorsch

Christophe

Christophe n’est pas un chanteur, c’est un metteur en scène. Un architecte qui assemble des morceaux de chaos, des vestiges. Jean Michel Jarre a trouvé la bonne formule sur ce coup, en signant le texte du morceau-titre, comme à la grande époque des Paradis perdus ou des Mots bleus. Huit années se sont écoulées depuis Aimer ce que nous sommes, dernier véritable album studio, on sait l’homme rare, perfectionniste. Capable, en bon sorcier sonore, de peaufiner des mois le moindre son de synthétiseur. Chaque album de Christophe tiens donc logiquement un peu du miracle.  Lire la suite »

Publicités

En attendant Christophe

jeudi, mars 24th, 2016 par Toorsch

podcast_christophe_a_0

Rien depuis longtemps, que du vent et du sable abrasif. Rien depuis trop longtemps, silence radio, en attente d’un crépitement. Un bruit parasite suffirait, un truc pas naturel, un vestige de la civilisation, du chaos. Des mots bleus seraient mieux, moroses au pire, alcaline. Ça aurait une sacrée gueule la voix du beau bizarre dans tout ce merdier. Dans le square les arbres sont couchés, tiens, il reste le clocher! J’y vois comme une cruelle ironie. J’avance dans ce désert suburbain, jadis il y avait un ruisseau, ici un pont, ici un parking avec des voitures garées. Aujourd’hui, tas de taule rongés par la rouille, c’est presque beau, vestiges encore. Je ne me souviens pas vraiment du moment précis, quand le temps s’est mis a raturer frénétiquement. Il reste de la batterie, assez pour un dernier tour de piste, Only The Lonely, une ultime fois. Après, la nuit, sans rêves, sans rien. Je me coucherai dans ma veste de soie rose, pour un paradis perdu, un enfer retrouvé.

Toorsch’

La Reprise dominicale #12

dimanche, octobre 26th, 2014 par Toorsch

bashung christophe

ALAIN BASHUNG – Les Mots bleus – 1992

Parce qu’elle n’aimait plus les mots roses, Alain est parti ailleurs, sur des chemins désolés cueillir ceux d’un autre, ceux d’un ami lunaire, ailleurs lui aussi. Loin du rose qui pâlit trop vite, « Les Mots Bleus » conservent éternellement cette couleur plaintive et terminale.

Bashung pioche dans le juke-box de l’ami Christophe avec la finesse qui le caractérise, il fait sienne « Les Mots Bleus », une chanson pourtant pas facile, sauvage. Là où l’originale était froide, presque apocalyptique, la version d’ Alain Bashung se pare de voiles andalous, ose la chaleur tout en conservant la mélancolie lourde et belle qui faisait tout le sel de la version de Christophe, et c’est juste très beau.

Lien Deezer

Toorsch’

CHRISTOPHE – Intime – 2014

vendredi, avril 18th, 2014 par Toorsch

Christophe intime

En marge de son Intime Tour, Christophe a fait une halte en studio en décembre dernier, avec un public trié sur le volet, afin de coucher sur bandes une pelletée de chansons en versions dénudées. Seul derrière son piano, le beau bizarre nous offre des squelettes aux os blanc, des morceaux de choix qui ne peuvent désormais plus tricher. Débarrassées de leurs arrangements flamboyants, les chansons de Christophe n’ont pour seules armes que leur beauté naturelle. Lire la suite »

CHRISTOPHE/JEAN-MICHEL JARRE, le duo flamboyant.

lundi, avril 14th, 2014 par Toorsch

christophe les paradis perdus

LES PARADIS PERDUS – 1973 (écoutez l’album sur Deezer)

Attention album magnifique, mirifique et furtif, dont la beauté n’a d’égale que sa concision. Les paradis perdus est un étrange voyage dans le monde fantasmé d’un dandy lunaire. Christophe nous balance son rock sophistiqué oscillant entre blues du delta et glam synthétique, entre rockabilly des pionniers et electro futuriste, de la musique multiple et belle, du rêve en pâte noire et micro-sillon. Majoritairement concoctée en partenariat avec Jean-Michel Jarre (au texte, ce qui n’est pas commun), cette collection de chansons ne s’offre pas si facilement, tant les détails y sont importants, tant le travail d’orchestration et d’écriture est colossal. Les paradis perdus, c’est du rock à la française qui ne rougit pas et intègre la variété sans la moindre honte. Lire la suite »

%d blogueurs aiment cette page :