Archives du tag ‘Summertime Noize

Summertime Noize #8: Clash In The Supermarket

mercredi, août 24th, 2016 par Toorsch

clash

THE CLASH London Calling – 1979

Qu’il fait chaud sous le soleil lourd et combattant du mois d’août. Le mois où je doute, comme dirait l’autre grand Jacques. Il est bon alors, d’aller un peu trainer dans les allées des supermarchés, ces enfers climatisés qui soudain deviennent des oasis de fraicheur aux ventres ronds, chargés jusqu’à l’overdose, pleins. Je suis perdu dans le supermarché, rayon surgelés, bercé par le ronron rassurant du congélateur et la brise glaciale émanant des pots de Ben & Jerry’s et autres pizzas figées dans leur hiver sans fin. Bref, London Calling, le sommet du Clash. Violence, pas que, été, aussi, punk, pas que, reggae, idem! Album multiple, traçant des rails entre Elvis et le futur, l’après punk déjà, il est mort. Nous sommes en 1979.

Le morceau qui tue: Tout l’album tue, mais dans le contexte des « Zons de l’été », indéniablement « Lost In The Supermarket » pour son effet réfrigérant. Peut-être est-ce une vue de l’esprit, mais il agit sur moi tel un climatiseur.

Lien Deezer

Toorsch’

Publicités

Summertime Noize #7: Lucky Old Brian

lundi, août 8th, 2016 par Toorsch

lucky old sun

BRIAN WILSON – That Lucky Old Sun – 2008

That Lucky Old Sun nous parle d’une Californie qui n’existe plus, sinon dans la tête de Brian Wilson. A t’elle seulement existé un jour, ailleurs que dans les albums des Beach Boys? Qu’importe après tout si That Lucky Old Sun ressemble à une publicité pour office de tourisme, avec ses fières oranges sur sa pochette et ses textes nostalgiques posés sur des mélodies hors du temps. Qu’importe vraiment, tant la chose coule de source.

Ce disque est un concept-album comme on n’en fait plus, avec narration et colonne vertébrale (le morceau « That Lucky Old Sun »), la complète panoplie en somme. Un rêve californien de quarante minutes qui va et vient comme les vagues du Pacifique. Ça coule, c’est fluide, c’est beau. Le créateur de Smile possède encore de jolis restes, lui qu’on disait cramé au LSD, éteint.

Les morceaux qui tuent: Il est préférable d’écouter le disque dans son entièreté pour en saisir toutes les nuances, mais si vraiment il faut choisir, disons « Going Home » et « Southern California ». Dans le premier, Brian se livre sans filet avec juste ce qu’il faut de poésie, tandis que dans le second, il se souvient, évoque Carl et Dennis, les Beach Boys, le début de la gloire… avant les tempêtes. Beau à chialer!

Lien Deezer

Toorsch’

Summertime Noize #6 French Sunshine Pop

dimanche, août 7th, 2016 par Toorsch

Belle_Ile_en_Mer_1977_1988_

LAURENT VOULZY – Belle Île en mer 1977/1988

Matin d’été doux, Lolo dans la sono. Pop sucrée irradiée de soleil, le cœur tourné vers l’océan Pacifique. Bleu californien. Triangle tracé entre Liverpool, Los Angeles et Belle-île-en-mer. Pop sucrée à la française aussi, sans que cela ne sonne con. Textes signés Souchon, musique de Voulzy, duo flamboyant alors à son zénith.

Cette période là était bien, cette période là était vraiment bien… Légère. Brian Wilson en ligne de mire, McCartney aussi. Idéalement estival.

Les morceaux qui tuent doucement: « Bubble Star », « Le coeur grenadine », « Surfing Jack » et bien sûr « Belle-île-en-mer, Marie Galante ».

Lien Deezer

Toorsch’

SUMMERTIME NOIZE #5: SOMEWHERE IN TEJAS

dimanche, juillet 17th, 2016 par Toorsch

tejas

ZZ TOP – Tejas – 1976

Cinquième album du trio (pas encore) le plus barbu de la planète, Tejas est leur disque le plus chaud, l’un des plus mésestimés également. Il faut dire qu’entre celui-ci et ses prédécesseurs, il y a comme une rupture dans le continuum. Sans pour autant virer sa cuti pour draguer MTV (il faudra encore attendre quelques années pour ça et accessoirement la création de la chaîne), le combo s’affirme et s’affine.

Si le son est moins gras qu’il l’était sur, au hasard, Tres Hombres, les compositions sont, elles, plus variées et transpirent un peu plus aussi. Bien entendu, il reste des boogies bien graisseux, la spécialité maison, mais l’âme du disque est ailleurs. Dans « El Diablo » crachant son blues psyché et vénéneux, dans « She’s A Heartbreaker » avec sa country hillbilly en équilibre précaire, mais surtout dans « Asleep In The Desert », l’instrumental qui referme l’album, une perle aride que n’aurait pas renié Ry Cooder. Quand Billy Gibbons se fait léger comme un souffle chaud…

Le morceau qui tue: « Asleep In The Desert ».

Lien Deezer

Toorsch’

DO YOU REMEMBER SUMMERTIME RADIO? #4

dimanche, juillet 10th, 2016 par Toorsch

summertime 4

HAVE YOU MET CHUCK MAUWICE, THE LONE RANGER?

Certains disent de lui qu’il s’appelle Maurice, d’autres qu’il n’est qu’une légende de plus, une chimère ou encore un cow-boy de l’espace. Rien qu’une ombre, un son, un cri, un coup de feu. La balle du revolver. Il est d’ailleurs, du Texas dirons nous. Du Texas bordel! Avez-vous rencontré Chuck Mauwice? Il paraît que pour cela, il faut se rendre au croisement (mais lequel?) les nuits de pleine lune. Comme un diable, alors, il sort de sa boite. En l’occurrence un pick-up Ford F-150 Raptor, l’un de ses monstres mécaniques typiquement ricains. C’est un outlaw, c’est un freak, non c’est Chuck Mauwice! Lire la suite »

DO YOU REMEMBER SUMMERTIME RADIO? #3

mardi, juillet 5th, 2016 par Toorsch

summertime 3

IT’S HOT TONIGHT! WE’RE ALL GONNA BURN AND NEVER SLEEP AGAIN!

Il fait chaud ce soir, vous ne trouvez pas? On dirait que quelqu’un a remis la vieille chaudière en route. Pourquoi toutes les chansons parlent-elles de feu, de griffes et de cauchemars? Est-ce un rêve? Pourquoi les murs de la chambre deviennent rouges et verts? Il fait chaud, même pour une nuit d’été… Soudain vous le voyez avec son chapeau vissé sur la tête, son pull dégueulasse, ses griffes de métal et sa peau brûlée. Ce bon vieux Freddy Krueger est de retour! Entre deux vannes morbides il nous livre sa playlist à lui. Brûlante!

DOKKEN – Dream Warriors

ELVIS PRESLEY – Burning Love

QUEENS OF THE STONE AGE – Burn The Witch

ALICE COOPER – House Of Fire

TED NUGENT – Cat Scratch Fever

MARILYN MANSON – Sweet Dreams (Are Made Of This) 

THE JIMI HENDRIX EXPERIENCE – Fire

ROKY ERIKSON – Burn The Flames

CHRIS ROBINSON BROTHERHOOD – Burn Slow (live)

ALICE COOPER (Again!) – He’s Back (The Man Behind The Mask) « Elle est pour toi mon Jason! »

IRON BUTTERFLY – In-A-Gadda-Da-Vida

CHARLES BERNSTEIN – A Nightmare On Elm Street (Main Title)

Lien Playlist Deezer

Toorsch’

 

DO YOU REMEMBER SUMMERTIME RADIO? #2

samedi, juillet 2nd, 2016 par Toorsch

Suumertime 2

GOJIRA GOES SURFIN’ AND JUMP THE SHARK. FONZY OVERDRIVE!

Yo les ami.e.s, voici que débarque sans crier gare la toute nouvelle compilation bien rafraîchissante du Summertime Noize! Pas de scénario abscons cette fois, simplement la playlist du Pono de Godzilla. Véridique. Avant de partir surfer et se faire bronzer les écailles sous les cocotiers, le lézard nucléaire m’a filé la chose dans le plus grand secret. Donc soyez discrets, nous savons tous comment ça finit quand le gugusse se met en colère.

BRIAN SETZER – Go Go Godzilla!

THE CRAMPS – Surfin’ Dead

DICK DALE & HIS DEL TONES – Mr Eliminator

THE BEACH BOYS – Never Learn Not To Love

LINK WRAY & HIS WRAYMEN – Rumble

ELVIS PRESLEY – Guitar Man

POWERSOLO – Kat Nazer (Powersoul)

JAN & DEAN – Surf City

BILLY LEE RILEY – Flyin’ Saucers Rock’ N’ Roll

ZOMBI – DMC – 12

THE DOORS – Celebration Of The Lizard

BLUE ÖYSTER CULT – Godzilla

Lien Playlist Deezer

Toorsch’

 

SUMMERTIME NOIZE #4: The Swimming Pool Accident

samedi, juin 25th, 2016 par Toorsch

Pet sounds

THE BEACH BOYS – Pet Sounds – 1966

J’ai lu une critique, sur un célèbre site marchand américain, qui disait en substance, que le meilleur moyen de découvrir Pet Sounds est de l’écouter assis au sommet d’un plongeoir de piscine. Rapport à la complexité de l’oeuvre et du trouble qu’elle jette lors des premières écoutes. Quitte à tomber de haut, autant que ce soit dans l’eau. Vraiment bien vu cette petite métaphore aquatique et domestique (ouais car dans une piscine publique, ça le fait moyen) .

Mais cette image est bien plus marrante prise au premier degré: Écouter Pet Sounds assis sur le sommet d’un plongeoir, le fantasme Wilsonnien ultime. T’imagines le tableau? La villa vidée de tout occupant, le soleil au zénith à peine troublé par quelques bourrasques de vent et, enfin, Pet Sounds en mono s’échappant des hauts-parleurs d’une superbe chaîne hi-fi. Et toi, le cul sur ton plongeoir, silencieux, l’air un peu niais, souriant. Heureux dans ta légère dépression estivale. Une fois le disque achevé, un plongeon dans l’eau chlorée et tout redevient normal. Quelle expérience!

Le morceau qui tue: Aucun car Pet Sounds est un tout!

Lien Deezer

Toorsch’

SUMMERTIME NOIZE #3: Hard Rock Summer

jeudi, juin 23rd, 2016 par Toorsch

Alice+Cooper+Constrictor

ALICE COOPER – Constrictor

Gros trip rétro dans ce numéro, retour vers le passé, le convecteur de la DeLorean calibré sur 1986. L’année du retour en force d’un Coop’ enfin sobre. L’affaire est entendue, c’est du hard FM, artistiquement on y perd beaucoup, bla bla bla… n’empêche que les titres forts sont au rendez-vous.

Imaginez un instant que vous soyez un teenager dans l’Amérique fantasmée par le cinéma d’horreur Hollywoodien des années 80. Comme dans tout bon slasher qui se respecte, votre histoire commence au début de l’été avec une bande de potes, un chalet perdu dans la forêt prêté par un oncle que personne ne connait, drugs & booze et surtout les gonzesses (cette chronique est connement genrée, sorry). Ah oui, j’allais oublier le plus important, vous êtes blanc (décidément c’est de pire en pire rayon clivages) donc la radio crache du Hard Rock à toute blinde, Constrictor en l’occurence. La suite est connue, première baignade à poil dans le lac du coin, premier meurtre… Le tueur? N’importe quel Jason random fera l’affaire.

C’est aussi ça le son de l’été, du bon hard FM qui tâche, soit le délicieux bonheur du mauvais goût.

Le morceau qui tue: « He’s Back », pour le coup c’est réellement le morceau qui tue puisque issu de la B.O de Friday the 13th Part VI, l’un des meilleurs épisodes de la saga. En bref, du gros hard bourré de synthétiseurs baveux typiques de l’époque, mais avec des paroles hilarantes.

Lien Deezer

Toorsch’ 

DO YOU REMEMBER SUMMERTIME RADIO?

mardi, juin 21st, 2016 par Toorsch

summertime noize

A journey into the summer of a teenager who is dancing the boogaloo all alone…

Voilà le pitch, « School’s Out », l’école est fermée pour l’été, il y a la plage, les filles, les mecs, de bonnes vibrations dans l’air, les premières voitures, pour le reste, faites votre scénario. N’oubliez pas d’y mettre du drame, de l’amour et pourquoi pas un grand requin blanc et/ou un Teenage Werewolf

ALICE COOPER – School’s Out

THE BEACH BOYS – Good Vibrations

EDDIE COCHRAN – Summertime Blues

THE RAMONES – Rockaway Beach

BRUCE SPRINGSTEEN – I’m On Fire

DICK DALE & HIS DEL-TONES – Surf Beat

ELVIS PRESLEY – Little Sister

BIG STAR – Thirteen

THE CRAMPS – I Was A Teenage Wereworlf

THE DOORS – Summer’s Almost Gone

GASPARD ROYANT – Summer’s Gone 

THE RAMONES (Again!) – Do Remember Rock And Roll Radio?

Lien Deezer

 Toorsch’

 

%d blogueurs aiment cette page :