Archive d'auteur : sad1aya

WENDY RENE – After Laughter Comes Tears

mardi, février 24th, 2015 par sad1aya

Wendy Rene

The Drapels était un groupe des années 60, constitué de la jeune Mary Frierson, son frère Johnnie, et leurs amis Marion Brittenum et Wilbur Mondie. Une fois leurs chansons écrites, ces jeunes gens de Memphis auditionnèrent aussitôt devant Jim Stewart, et signèrent leur premier contrat sous le label Volt (Stax)… alors qu’ils n’avaient jamais joué nulle part ailleurs auparavant. Avant de quitter le studio, Mary présenta à Stewart ses propres chansons, et obtint un deuxième contrat, solo pour le coup. Le groupe sortit Wondering / Please Don’t Leave début 64 et dut appeler la station de radio locale pour promouvoir leur disque. En juillet 1964, le label produisit Young Man / Your Love Is All I Need, la face B étant écrite par The Drapels et la face B par Earl Hines et Richard Randolph. Le succès ne fut pas au rendez-vous, quoiqu’il en soit Mary enregistra ses propres disques en parallèle, sous le nom de Wendy René, d’après une idée d’Otis Redding. Pourtant, lorsqu’elle chanta la chanson co-écrite avec son frère, After Laughter Comes Tears, ses compagnons dans les choeurs ne furent pas crédités… Booker T. Jones joua même de l’orgue sur ce morceau. Le succès, bien que local, arriva, mais ne revint qu’à Wendy, et le groupe fut peu à peu mis de côté; par dépit, Wilbur Mondie quitta le label, Marion Brittenum quant à elle continua à écrire pour son amie. Son répertoire s’agrandit: son deuxième titre solo, Bar-B-Q (Steve Cropper y joue de la guitare), ne réussit pas à entrer dans les charts, mais elle poursuivit ses enregistrements, notamment avec les artistes maison, comme Rufus Thomas et Otis Redding, dont elle assura les choeurs. A ce stade de sa vie, Wendy avait déjà quitté l’école, ainsi que son premier mari, et en 1967 elle épousa en secondes noces un employé de Stax, James Cross. Sa vie de femme passant par sa vie de famille, Wendy René arrêta sa carrière en 1967.

Le 10 décembre de cette même année, Wendy fut invitée à rejoindre Otis Redding et The Bar-Kays pour un ultime show, mais elle ne prit finalement pas l’avion. Ce choix de dernière minute, celui d’une mère ne voulant pas quitter son foyer, lui sauva la vie, puisque ce vol fut le dernier pour les musiciens…

Lire la suite »

Publicités

BRAND NEW WAYO: Funk, Fast Times & Nigerian Boogie Badness 1979-1983

dimanche, février 22nd, 2015 par sad1aya

BRAND NEW WAYO (CRZR 1001) jacket

En 2011, Uchenna Ikonne, un passionné fou furieux et tenancier du label Comb & Razor, a compilé quinze titres afrobeat de boogie, disco et deep funk nigérian des années 79-83… L’homme est une encyclopédie de la culture et la musique de cette période, et pour cause: né aux US dans les années 70, il a vécu au Nigéria au début des 80’s, avant de retourner chez lui dans les années 90. Lire la suite »

La vis – Sadaya – 2013

samedi, avril 5th, 2014 par sad1aya

sept13 002

Hector fixait depuis un long moment déjà la planche posée devant lui. La perceuse pesait lourdement au bout de son bras, mais il ne semblait pas remarquer la faiblesse de sa main qui subissait quelques tiraillements et douleurs musculaires. Rien d’autre n’attirait son attention que cette planche posée devant lui. La première du tas qu’il avait acheté la veille au soir, dans un dépôt de bricolage, afin de construire une palissade qui séparerait son petit jardin de celui de son idiot de voisin. Il avait pris soin d’examiner chacune des cinquante planches qu’il avait acheté, rejetant celles avec les plus gros noeuds dans le bois, et tâchant d’éviter que le grossiste ne lui refile des planches déjà utilisées. Il avait pris du temps à scruter chaque centimètre carré, n’ayant que faire des soupirs exaspérés du manutentionnaire appelé pour l’aider à entrer le chargement dans sa camionnette, et il partit en ignorant le teint rougeaud du grossiste énervé et les critiques qu’il laissait derrière lui. Sa clôture serait superbe; au-delà de son utilité de délimitation, elle serait aussi un ornement pour son terrain, un supplément de qualité et de beauté à son jardinage minutieux et ordonné. Toute la soirée, Hector avait préparé des plans de construction, et étudié la meilleure manière de procéder. Quelques heures seraient nécessaires, et si tout se déroulait bien, au cours de l’après-midi, il n’aurait plus à subir la vision du jardin en friche de son incapable et fainéant voisin. Il s’était couché avec un sourire satisfait, après avoir préparé les outils nécessaires sur son établi. Lire la suite »

Poissons violents – Stéphane BERTAUD (2013)

jeudi, mars 13th, 2014 par sad1aya

poissons violents

Ah, le grand bleu, la tranquillité d’un silence infini… Les espèces sous-marines extraordinaires qui évoluent dans des récifs époustouflants, d’une beauté sans nom… DÉTROMPEZ-VOUS! Oubliez tout ce que vous imaginiez naïvement, on nous a menti! Stéphane Bertaud nous avoue enfin la vérité, les Poissons sont violents! J’en veux pour preuve le vindicatif et hargneux André, poisson bas du front qui se révolte contre la pêche intensive des humains et harangue la foule avec un discours sonnant le début de la révolution aquatique. Lire la suite »

%d blogueurs aiment cette page :